Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11071 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 554  Suivante
[Topic unique] Lewis Hamilton 
Auteur Message
Double champion du monde
Double champion du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 23 Fév 2007 01:32
Messages: 9607
Âge: 30
Localisation: Paris
Message [Topic unique] Lewis Hamilton
Lewis Hamilton Edité par Moux // par Cladounnet le 03/03/15

Image

Lewis Carl Hamilton (né le 7 janvier 1985 à Tewin, Hertfordshire, Angleterre) est un pilote automobile anglais de Formule 1, vainqueur du Championnat de GP2 Series 2006. Il dispute la saison 2007 au sein de l'écurie McLaren-Mercedes aux côtés du double champion du monde, Fernando Alonso.

Le 18 mars 2007, il a fait ses débuts dans le championnat du monde de Formule 1 lors du Grand Prix d'Australie, qu'il a terminé brillamment à la 3e place. Il a fait ensuite forte impression en terminant sur le podium lors de ses neuf premières courses dans la discipline majeure du sport automobile et en remportant sa première victoire dès sa sixième course lors du GP du Canada avant de récidiver une semaine plus tard à Indianapolis, en triomphant lors du GP des États-Unis.


Biographie

Les débuts :

Né d'un père originaire de Grenade et d'une mère anglaise, Lewis Hamilton débute par le karting à l'âge de 8 ans. Dans les turbulents pelotons de jeunes pilotes, il se met rapidement en évidence par son coup de volant et remporte à 9 ans son premier championnat national, ce qui lui vaut d'être invité en fin d'année au dîner de gala organisé par l'hebdomadaire britannique Autosport. À cette occasion, le jeune Lewis aborde Ron Dennis (le patron de l'écurie de Formule 1 McLaren) à sa table, se présente à lui, et lui confie qu'il aimerait un jour piloter en Formule 1 pour McLaren. Ron Dennis l'encourage à persévérer et lui promet de suivre attentivement sa carrière. Trois ans plus tard, Hamilton ayant confirmé qu'il est l'un des plus talentueux pilotes de kart de sa génération, Ron Dennis lui fait signer un contrat à long terme et accepte de financer sa carrière.

En 2002, Hamilton effectue ses débuts en sport automobile dans le championnat britannique de Formule Renault, qu'il remporte l'année suivante. Fin 2003, il dispute également quelques courses du championnat britannique de Formule 3. En 2004, il effectue logiquement sa première saison complète de Formule 3, mais dans le championnat Euroseries. Après une première saison prometteuse, il écrase le championnat 2005, ce qui lui vaut de passer en 2006 en GP2, où il remplace le tenant du titre Nico Rosberg dans l'écurie ART Grand Prix. D'emblée, Hamilton s'affirme comme l'homme fort du championnat et domine des pilotes plus expérimentés que lui. Malgré le retour en fin de saison de Nelson Piquet Jr, il s'octroie le titre de champion lors du dernier week-end.

2007 : Première saison chez McLaren :

Annoncé comme l'une des futures stars de la Formule 1, Lewis Hamilton rejoint en 2007 l'écurie McLaren-Mercedes aux côtés de Fernando Alonso.

Dès ses premiers Grand Prix, le jeune Anglais confirme les espoirs placés en lui. En Australie, il termine troisième derrière Alonso, qui ne l'a doublé qu'à la faveur du dernier ravitaillement, et après avoir ponctuellement mené la course. Puis en Malaisie, il termine deuxième derrière son coéquipier après avoir doublé les deux Ferrari au départ et résisté de manière autoritaire aux attaques de Felipe Massa dans les premiers tours de course.

Hamilton termine également second, derrière Felipe Massa, lors de la troisième course de la saison, à Sakhir pour le GP de Bahreïn, confirmant une remarquable constance pour un rookie et devenant dans l'histoire de la Formule 1 le seul débutant à avoir conquis trois podiums consécutifs pour ses trois premières courses. À l'issue de cette course, il est troisième du championnat des pilotes, à égalité de points avec l'Espagnol Fernando Alonso, le Finlandais Kimi Räikkönen et le Brésilien Felipe Massa ( tous ont 22 points). Mais il va faire mieux encore : après une nouvelle seconde place en Espagne, il prend seul la tête du championnat avant d'être rattrapé par Fernando Alonso, vainqueur à Monaco, malgré une nouvelle seconde place obtenue dans les rues de la principauté.

Dès sa sixième course, au GP du Canada, sur le Circuit Gilles Villeneuve, il obtient la première pole position de sa carrière, partant de la première ligne pour la troisième fois de la saison. Il concrétise cet avantage le lendemain, au terme d'un GP mouvementé marqué par le spectaculaire accident de Robert Kubica et quatre interventions de la voiture de sécurité, en obtenant sa première victoire. Il récidive huit jours plus tard, en remportant, sur l'Indianapolis Motor Speedway, le GP des États-Unis. Après cette deuxième victoire consécutive, il compte 10 points d'avance sur son coéquipier Alonso en tête du championnat. À l'occasion du GP de France à Magny-Cours, les McLaren se montrent moins performantes et Ferrari en profite pour réaliser son premier doublé de la saison. Hamilton tire toutefois son épingle du jeu en terminant une nouvelle fois sur le podium (3e), accroissant encore son avance sur son coéquipier qui termine à la 7e place. Lors de son Grand Prix national à Silverstone, il parvient à arracher la pole position au prix d'une stratégie très agressive qu'il paye le lendemain en course où il réalise l'une de ses prestations les plus effacées depuis le début de saison. Il termine tout de même 3e, décrochant son neuvième podium consécutif.

Le 21 juillet, lors de la dernière partie des qualifications du GP d'Europe disputé sur le Nürburgring, il est victime d'une violente sortie de route causée par l'éclatement d'un pneumatique (probablement suite à la mauvaise fixation de l'une de ses roues en raison de la défaillance d'un pistolet pneumatique) dans une courbe rapide et percute de face un mur de pneus. Après s'être difficilement extrait de sa monoplace et peinant à marcher, il est évacué en ambulance vers le centre médical du circuit puis vers l'hôpital de Coblence où les examens pratiqués ne laissent apparaître aucune fracture ou lésion. Le lendemain, les délégués médicaux de la FIA l'autorisent à participer à la course qu'il démarre à partir de la 10e place de la grille. Son excellent départ est rapidement gâché par une crevaison consécutive à une touchette puis par une sortie de piste au moment où une violente averse s'abat sur le circuit. De retour en piste grâce à l'aide des commissaires, il prend place en queue de peloton lors du second départ et perd toute chance de bien figurer en chaussant les pneus secs trop tôt. Sa remontée s'achève en neuvième position (pour la première fois de la saison hors des points) ce qui permet à son coéquipier Alonso, vainqueur de la course, de revenir à seulement deux longueurs au championnat du monde.

Selon des experts, la décélération subie par le leader du championnat du monde lors de son terrible crash des qualifications du GP d'Europe sur le Nürburgring a été de 29,8 g. À la question : « En quoi cet accident vous a-t-il perturbé ? », Lewis Hamilton répondit : « Il ne m'a pas perturbé. C'est loin d'être le premier et sûrement pas le dernier ! »

Le 5 août, au GP de Hongrie, Lewis Hamilton s'élance de la pole position suite au déclassement de son co-équipier Fernando Alonso rétrogradé en sixième position (pénalité de 5 places) à la suite d'un comportement jugé anti-sportif lors de la séance de qualification. Hamilton remporte l'épreuve devant Räikkönen avec qui il est resté au coude à coude durant toute la course. Il signe ainsi sa troisième victoire en F1 et possède alors 7 points d'avance sur Alonso et 20 sur Räikkönen.

Le 26 août, au GP de Turquie, Hamilton part de la deuxième place entre les deux Ferrari de Massa et Räikkönen. Dès le départ, il est doublé par Räikkönen et se retrouve troisième derrière les voitures italiennes, place qu'il va longtemps occuper même s'il perd quelques dixièmes de secondes au tour sur Massa au fil de la course. A 16 tours du but, son pneu avant droit éclate, alors qu'il roule à 250 km/h : Hamilton parvient à garder contrôle de sa monoplace et à rallier les stands. Son arrêt lui fait perdre deux places et il se retrouve cinquième, place qu'il conserve jusqu'à l'arrivée, malgré le retour d'Heikki Kovalainen.

A Monza, il se qualifie à quelques millièmes d'Alonso à la 2e place. En course, il ne parvient pas à inquiéter son coéquipier et termine deuxième. Une semaine plus tard, à Spa-Francorchamps, il se qualifie et rallie l'arrivée à la quatrième place.

Le 30 septembre, au GP du Japon au Mont-Fuji, il réalise la pole position sous la pluie. Dans les mêmes conditions, il remporte la course alors que son coéquipier abandonne et il prend une sérieuse option dans l'optique du titre : il mène de douze points alors qu'il reste seulement deux Grand Prix.

Mais après avoir réalisé la pole position au GP de Chine et avoir mené la première partie de la course disputée avec des conditions climatiques aléatoire, Lewis Hamilton est victime d'une mauvaise tactique consistant à rester trop longtemps en piste avec des pneus usés jusqu'à la corde. Perdant plusieurs secondes pleines à chaque tour, il se fait dépasser par Kimi Raikkonen avant de rentrer enfin aux stands. Mais, en survitesse dans l'allée des stands, il perd le contrôle de sa monoplace et s'échoue dans un bac à graviers dont il ne peut repartir. Avec cet abandon, Il conserve seulement quatre points d'avance sur son équipier Fernando Alonso et sept sur le Finlandais Kimi Raïkkönen, respectivement second et vainqueur de la course.

Alors qu'il semblait être en position de force pour remporter le titre et après s'être qualifié en deuxième position, Lewis commet une erreur en début de course lors d'une passe d'armes avec son coéquipier au cours de laquelle il commet un hors-piste, puis perd de nombreuses secondes suite à un souci électronique qui le laisse temporairement au ralenti (plusieurs médias citeront après la course des propos d'Hamilton reconnaissant avoir involontairement causé cette avarie en effectuant une mauvaise manipulation sur son volant, version démentie quelques heures plus tard par le pilote anglais et par son écurie, laquelle endossera la responsabilité de l'incident). Relégué en queue de peloton, puis victime d'une mauvaise stratégie de course, il perd un tour sur Kimi Räikkönen et termine à la septième position. Ce résultat lui permet de devenir vice-champion du monde derrière Räikkönen mais devant son équipier Fernando Alonso, grâce à un nombre supérieur de secondes places.

2008 : Champion du monde :

Au mois de février 2008, lors d'essais privés sur le circuit de Catalogne à Barcelone, Lewis Hamilton est victime d'insultes à caractère raciste de la part de spectateurs. Après avoir menacé les autorités sportives espagnoles de sanctions pouvant aller jusqu'à la suppression du calendrier des deux Grands Prix disputés en Espagne si aucune mesure n'est prise pour empêcher que de tels faits se reproduisent, la FIA annonce le lancement d'une campagne intitulée Racing Against Racism. Le Président de la FIA, Max Mosley, révèle par ailleurs qu'Hamilton a déjà été victime d'insultes racistes fin 2007 à l'occasion du Grand Prix de Chine, et déjà en provenance de supporters espagnols de Fernando Alonso.

La saison 2008 commence en fanfare en Australie pour Lewis Hamilton : auteur de la pole position le samedi, il remporte la course et est le premier leader du championnat du monde. Victime d'un souci au moment de son ravitaillement en Malaisie, il se classe cinquième avant de terminer hors des points à Bahreïn, après avoir légèrement décollé sur la Renault de Fernando Alonso. En Espagne, il monte sur la troisième marche du podium mais perd la première place du championnat au profit de Räikkönen. Il termine second du Grand Prix de Turquie en étant seul parmi les favoris à utiliser une stratégie à trois arrêts ravitaillement. Sous la pluie, à Monaco, il tape le rail mais rejoint son stand et remporte l'épreuve, utilisant à son avantage les différentes sorties de la voiture de sécurité.

Parti de la pole position au Canada, il percute Kimi Räikkönen, immobilisé à cause du feu rouge dans la voie des stands. Pénalisé d'un recul de dix places sur la grille de départ du Grand Prix de France pour cet incident, il se classe dixième et est à nouveau pénalisé pour avoir court-circuité une chicane en dépassant Sébastien Bourdais. Quinze jours plus tard, il domine et remporte le Grand Prix de Grande-Bretagne dans des conditions dantesques, devenant le premier Anglais à remporter cette course depuis Johnny Herbert en 1995. Il reprend la tête du championnat à égalité avec Felipe Massa et Räikkönen.
Il réitère sa performance en Allemagne après avoir réalisé une nouvelle pole position. À nouveau premier sur la grille de départ du Grand Prix de Hongrie, il est dépassé au premier virage par Massa qui s'affirme comme étant son principal adversaire au championnat du monde. Il est victime d'une crevaison au cours de la course qu'il finit à la cinquième place mais augmente son avance au championnat car le Brésilien, qui a survolé l'épreuve, abandonne à trois tours de l'arrivée sur casse mécanique. Celui-ci prend sa revanche au Grand Prix d'Europe à Valence et remporte la course, Hamilton terminant second.
Longtemps deuxième derrière Räikkönen au Grand Prix de Belgique, il profite de l'apparition de la pluie en fin de course pour attaquer le Finlandais mais est sanctionné par une pénalité de vingt-cinq secondes après avoir franchi la ligne d'arrivée en vainqueur pour avoir court-circuité une chicane. Il se classe finalement troisième derrière Nick Heidfeld et Felipe Massa, vainqueur sur tapis vert. En Italie, il est piégé par les conditions climatiques et ne se qualifie qu'en quinzième position. En course, il remonte à la septième place, juste derrière le Brésilien, et conserve un point d'avance sur lui au championnat du monde. À Singapour, il termine troisième derrière Fernando Alonso et Nico Rosberg et accentue son avance au championnat à sept points, Felipe Massa terminant hors des points.

Au Japon, Hamilton se qualifie en pole position mais est pénalisé pour son freinage discutable au premier virage et termine hors des points d'une course remportée par Alonso. Son avance au championnat se réduit à cinq points, son adversaire ne terminant qu'à la septième place, ayant été pénalisé pour l'avoir percuté. Une semaine plus tard, Hamilton survole le Grand Prix de Chine qu'il remporte après être parti de la pole position. Massa termine deuxième et Hamilton aborde la dernière manche du championnat, le Grand Prix du Brésil, avec à nouveau sept points d'avance au championnat. Parti quatrième, il occupe une longue partie de la course la cinquième place qui lui permet mathématiquement de remporter le championnat du monde. À la suite d'une averse dans les derniers tours, comme la majorité des pilotes, il s'arrête aux stands pour changer de pneus. Reparti cinquième, derrière Massa, Alonso, Räikkönen et Timo Glock, ce dernier ayant fait le pari de rester en piste avec des pneus pour piste sèche, il est dépassé par Sebastian Vettel. Massa remporte la course mais, dans le dernier virage, Hamilton dépasse Glock en difficulté avec ses pneus secs et récupère la cinquième place qui lui permet de devenir, à 23 ans, 9 mois et 26 jours, le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1, record battu en 2010 par Sebastian Vettel.

2009 : Impossible de lutter pour le titre :

À l'entame de la saison 2009, Hamilton fait logiquement figure de favori pour le titre mondial face à des pilotes comme Felipe Massa ou Robert Kubica, considérés comme potentiels champions du monde après leurs prestations convaincantes en 2008. Ces prévisions se révèlent erronées dès les séances d'essais hivernales. Les McLaren MP4-24, dotées du SREC qui les handicape en termes d'équilibre des masses, sont rétives et difficiles à mettre au point. Ni Hamilton ni son équipier Heikki Kovalainen ne parviennent à trouver leurs marques au cours des essais hivernaux.

Une polémique éclate à l'issue du premier Grand Prix de la saison, en Australie : Hamilton est accusé d'avoir délibérément menti aux enquêteurs de la FIA qui l'interrogeaient après la course à la suite d'un imbroglio lié à un dépassement sous drapeau jaune, passant de la quatrième à la troisième position. Après consultation des transmissions radios entre Hamilton et son stand, McLaren et Hamilton sont reconnus coupables et le pilote écope d'une disqualification du Grand Prix.
Les premières courses de la saison confirment les piètres résultats hivernaux. Hamilton est dans l'impossibilité de défendre son titre mondial au volant d'une monoplace ne pouvant rien face aux révélations techniques que sont les Brawn-Mercedes (sans SREC mais dotées d'un double diffuseur) ou Red Bull Racing-Renault (sans SREC). Tandis que Jenson Button rafle les victoires et que les pilotes Red Bull engrangent de gros points, Hamilton, même s'il termine dans les points à trois reprises à l'occasion de ses quatre premières courses, n'inscrit que neuf points en neuf courses.

En Hongrie, à l'occasion de la dixième manche du championnat, il décroche sa meilleure qualification de la saison et s'élance de la quatrième place de la grille. Auteur d'une course solide, il décroche son premier succès de l'année alors qu'il n'était plus entré dans les points depuis la quatrième manche. Au Grand Prix d'Europe à Valence, il signe sa première pole position de la saison et termine deuxième derrière Rubens Barrichello à la suite d'une petite erreur de ses mécaniciens dans les stands. Une semaine plus tard, lors du Grand Prix de Belgique à Spa Francorchamps, il abandonne dès le premier tour, victime indirecte de l'accrochage entre Romain Grosjean et Jenson Button. Au Grand Prix d'Italie, Hamilton réalise la pole position mais laisse à nouveau la victoire à Barrichello. Alors qu'il est en troisième position, il attaque Button dans le dernier tour pour le gain de la deuxième place, sort violemment de la piste et cède la troisième place à Kimi Räikkönen.

Il s'impose ensuite à Singapour après avoir signé la pole et enchaîne avec deux troisièmes places aux Grands Prix du Japon et du Brésil. À Abu Dhabi, dernière épreuve de la saison, Hamilton signe la pole position mais abandonne sur problème de freins. Il se classe cinquième du championnat du monde avec 49 points et cède son titre à Jenson Button.

2010 : Retour à la compétitivité :

À Bahreïn, premier Grand Prix de la saison, Hamilton se classe troisième derrière Fernando Alonso et Felipe Massa. Au Grand Prix d'Australie, alors qu'il ne reste que quelques tours, Hamilton attaque Alonso pour le gain de la quatrième place lorsque Webber le percute au freinage : Hamilton termine sixième. En Malaisie, il termine à nouveau sixième après s'être élancé de la vingtième position sur la grille. En Chine, sous la pluie, il termine second derrière son coéquipier Jenson Button. À Barcelone, alors qu'il occupe la deuxième place de l'épreuve depuis le départ, il abandonne, victime de la casse d'une jante et d'un crash sévère à deux tours du but. Cet abandon le relègue à la sixième place du championnat du monde.
À Istanbul, Hamilton profite de l'accrochage entre les deux Red Bull et l'abandon de Vettel pour remporter son douzième succès devant Button et Webber et, poursuivant sur sa lancée, signe au Canada la dix-huitième pole position de sa carrière, la première de la saison qui échappe à un pilote Red Bull Racing, avant de s'imposer devant Button et Fernando Alonso pour prendre la tête du championnat du monde.

À Valence, à l'occasion du Grand Prix d'Europe, ainsi qu'à Silverstone, il se classe second et accroît son avance sur Button au championnat. Au Grand Prix d'Allemagne, sa monoplace est largement en retrait face aux Red Bull et aux Ferrari et Hamilton se qualifie sixième puis accroche la quatrième place finale. Lors du Grand Prix de Hongrie, Hamilton fait part à ses ingénieurs de ses doutes sur la fiabilité de ses freins. Il s'élance de la cinquième position sur la grille mais, au vingt-troisième tour, abandonne en raison d'un problème de boîte de vitesses. Il perd la tête du championnat au profit de Mark Webber.
Fin août, Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Belgique juste devant Webber, alors que son coéquipier et Alonso abandonnent et que Vettel termine hors des points : il reprend la tête du championnat avec trois points d'avance sur Webber. Il abandonne à Monza, victime d'une rupture de direction à la suite d'une touchette avec Felipe Massa et perd la tête du championnat. À Singapour, il profite du dépassement d'un retardataire par Webber pour le dépasser pour le gain de la troisième place mais l'Australien le percute et le contraint à l'abandon. À Suzuka, il est pénalisé de cinq places sur la grille pour changement de boîte de vitesses et termine cinquième. Lors du Grand Prix de Corée, il profite du double abandon des Red Bull pour terminer second derrière Alonso. En proie à des soucis d'adhérence, Hamilton termine quatrième au Brésil et voit ses chances de titre réduites avec désormais vingt-quatre points de retard. À Abu Dhabi, où même la victoire n'est pas forcément suffisante pour remporter le championnat, il se classe second, derrière Vettel qui décroche le titre. Avec une pole position, cinq meilleurs tours, neuf podiums, trois victoires, Lewis Hamilton se classe quatrième du championnat devant son coéquipier Jenson Button.

2011 : Saison difficile chez McLaren-Mercedes :

Lors du premier Grand Prix de la saison, en Australie, Lewis Hamilton se qualifie en deuxième position sur la grille derrière Sebastian Vettel. Victime d'un problème de fond plat après avoir escaladé un vibreur, il termine deuxième derrière Vettel. En Malaisie, il est accroché par Alonso en fin de course, est victime d'une crevaison, sort de la piste et ne termine que huitième, loin derrière Vettel qui signe une nouvelle victoire. Il remporte ensuite le Grand Prix de Chine où il prend la tête à cinq tours de l'arrivée.

Il se classe quatrième du Grand Prix de Turquie, sa voiture présentant un écart de performances impressionnant face aux Red Bull. Au Grand Prix d'Espagne, Hamilton finit second dans la même seconde que le vainqueur Sebastian Vettel. Malgré une fréquente utilisation du DRS, il ne parvient pas à passer le leader du championnat. À Monaco, il réalise un dépassement controversé sur Felipe Massa dans l'épingle, forçant celui-ci à l'abandon quelques mètres plus loin en le faisant sortir de la trajectoire dans le tunnel. En fin de course, il est pénalisé pour avoir percuté Pastor Maldonado mais termine finalement sixième. Au Canada, le départ est donné derrière la voiture de sécurité et Hamilton s'accroche avec Webber à la relance et perd plusieurs positions. Quelques tours plus loin, il passe son coéquipier dan la ligne droite des stands. Button ne le voit pas et Hamilton, coincé entre son équipier et le muret, ne peut éviter l'accrochage et abandonne sur bris de suspension arrière gauche dans une course remportée par Button.

Au Grand Prix d'Europe, Hamilton se classe quatrième ; il termine à nouveau à cette place lors de son Grand Prix national où, victime de problème de carburant, il est dépassé par Webber mais résiste aux attaques de Felipe Massa dans le dernier tour. Il remporte sa deuxième victoire de la saison en Allemagne après un dépassement sur Fernando Alonso au trente-sixième tour. Lors du Grand Prix de Hongrie, il finit à nouveau quatrième mais, en Belgique, il abandonne après avoir accroché Kamui Kobayashi. À Monza, il se qualifie en première ligne mais se classe quatrième de l'épreuve sans avoir pu doubler Michael Schumacher. À Singapour, il s'accroche à nouveau avec Felipe Massa, reçoit une pénalité et termine cinquième. Au Japon, il accroche encore une fois Felipe Massa et finit cinquième à nouveau. En Corée du Sud, il signe sa première pole position de la saison, la première qui échappe à Red Bull Racing. Doublé par Sebastian Vettel dès les premiers hectomètres de la course, il se classe finalement second de l'épreuve. En Inde, malgré une pénalité de trois places en qualification et un accrochage avec Felipe Massa en course, il finit septième de l'épreuve. À Abou Dabi, il profite de l'abandon du poleman Sebastian Vettel pour remporter sa troisième victoire de la saison. Il abandonne pour la troisième fois de la saison au Brésil à la suite d'un problème de boîte de vitesses et se classe cinquième du championnat du monde, loin derrière son équipier Button, vice-champion.

2012 : Dernière saison chez McLaren-Mercedes :

Lors du premier Grand Prix de la saison, il réalise la pole position, sa deuxième en Australie et la vingtième de sa carrière, devant son coéquipier Jenson Button. Il termine à la troisième place. Une semaine plus tard en Malaisie, il réalise une nouvelle pole position mais après avoir réussi son départ, l'interruption de la course pendant une heure à cause de la pluie change la donne : Hamilton perd du temps au stand et n'arrive pas à rattraper Fernando Alonso et Sergio Pérez devant lui. Il se classe troisième, comme la semaine précédente en Australie. En Chine, il réalise le second temps des qualifications mais s'élance septième en raison d'un changement de boîte de vitesses ; il termine une nouvelle fois à la troisième place et prend la tête du championnat. À Bahreïn, il s'élance en première ligne mais ne termine que huitième.

En Espagne, il signe le meilleur temps de la séance de qualification mais est privé de la pole position et déclassé en dernière place sur la grille de départ par les commissaires de la FIA qui considèrent que son écurie lui a délibérément demandé d'immobiliser sa monoplace en piste afin qu'il reste suffisamment de carburant à bord pour satisfaire à la réglementation (un litre d'essence au minimum dans le réservoir). Lors du pesage, il restait 1,3 litre de carburant dans la McLaren MP4-27 mais les commissaires ont estimé qu'il y aurait eu moins d'un litre si Hamilton avait bouclé son tour de décélération pour rejoindre le parc fermé ; il termine huitième du Grand Prix. Deux semaines plus tard, à Monaco, il pointe au troisième rang des qualifications à la suite du déclassement de Michael Schumacher, initialement premier, et finit cinquième de la course. Lors du Grand Prix suivant, au Canada, il s'élance en deuxième position derrière Sebastian Vettel et prend le contrôle de la course lors du premier passage aux stands de l'Allemand. Il s'arrête au cinquantième tour changer de pneus et repart troisième derrière Fernando Alonso et Sebastian Vettel qui décident de ne pas effectuer un second arrêt au stand. Il comble rapidement son retard à raison de deux secondes au tour et s'impose, devenant ainsi le septième vainqueur différent depuis le début de la saison en autant de courses. Il remporte ainsi sa dix-huitième victoire, la troisième au Canada après 2007 et 2010.

En Europe, il se qualifie à nouveau derrière Vettel et abandonne à deux tours de la fin, s'accrochant avec Pastor Maldonado alors qu'il était en lutte pour la troisième place. Il termine huitième de son Grand Prix national puis abandonne en Allemagne, pour son centième Grand Prix. Il signe la pole position et remporte sa dix-neuvième victoire en Hongrie après avoir dominé le week-end de bout en bout puis abandonne une nouvelle fois en Belgique, impliqué dans le carambolage du premier tour. La semaine suivante, au Grand Prix d'Italie, il réalise la pole position et remporte l'épreuve quand Vettel et Webber abandonnent, ce qui lui permet de revenir à la deuxième place du championnat du monde.

Le 23 septembre 2012, lors du Grand Prix de Singapour, Lewis Hamilton, alors en tête de la course nocturne après s'être élancé de la pole position, abandonne sur un problème de transmission et retombe à la quatrième position du championnat du monde. Le 28 septembre 2012, l'écurie Mercedes Grand Prix, dirigée par Ross Brawn et Nick Fry, annonce qu'Hamilton a signé avec elle un contrat de trois ans et remplacera donc Michael Schumacher à partir de la saison 2013. Au Japon, un problème de suspension le contrarie et il finit cinquième. Une semaine plus tard, en Corée, il se qualifie en deuxième ligne derrière les Red Bull et, en course, sa barre anti-roulis casse au vingtième tour alors qu'il était quatrième : il termine dixième. En Inde, il se qualifie troisième et termine sa course à la quatrième place. Une semaine plus tard à Abu Dhabi, il décroche avec aisance la pole position assez loin devant les deux Red Bull. Alors qu'il contrôlait la course en étant bien installé en première position, sa Mclaren lui joue à nouveau des tours comme à Singapour et il est obligé de mettre pied à terre au dix-neuvième tour. Le 18 novembre 2012, il s'impose au Grand Prix des États-Unis en dépassant Sebastian Vettel au quarante-deuxième tour après s'être élancé de la deuxième place sur la grille. Pour sa dernière course avec McLaren, au Grand Prix du Brésil, il réalise la pole position mais, en course, abandonne au cinquante-cinquième tour après avoir été accroché par Nico Hülkenberg. Il termine quatrième du championnat du monde, juste devant son coéquipier Button.

2013 : Nouveau départ avec Mercedes :

Lors de la première course de la saison, en Australie, il se classe cinquième après s'être élancé de la troisième place sur la grille. En Malaisie, il obtient son premier podium pour Mercedes en finissant troisième avec moins d'une seconde d'avance sur son coéquipier Nico Rosberg, prié par des consignes d'équipe de ne pas attaquer l'Anglais en fin de course. Durant la course Lewis Hamilton s'arrête par erreur au stand de son ancienne écurie McLaren.

En Chine, il réalise sa première pole position avec Mercedes et se classe troisième de la course, obtenant son deuxième podium pour Mercedes. Au Grand Prix de Bahreïn, après un début de course difficile il conquiert en toute fin d'épreuve la cinquième position face à Mark Webber. Au Grand Prix d'Espagne, deuxième des qualifications derrière son coéquipier, il tombe dans les profondeurs du classement le lendemain et termine douzième. À Monaco, il est quatrième quand son coéquipier remporte la course puis, au Canada, il se qualifie en deuxième place et termine troisième derrière Sebastian Vettel et Fernando Alonso. Il pointe à la quatrième place du championnat du monde avec 55 points de retard sur le leader Vettel. Après une quatrième place en Angleterre et une cinquième place en Allemagne, toutes deux obtenues après être parti de la pole position, il s'impose au Grand Prix de Hongrie devant Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. Cette victoire, obtenue après avoir signé la pole position, est sa première avec Mercedes.

À la pause de la mi-saison, Hamilton est quatrième du championnat avec 48 points de retard sur Vettel. Quatre semaines plus tard, il obtient, au Grand prix de Belgique, sa quatrième pole position consécutive de la saison. La dernière partie de la saison s'avère plus compliquée puisqu'il ne remonte plus sur le podium : neuvième en Italie, cinquième à Singapour et en Corée du Sud , il abandonne au Japon après une touchette au départ avec Sebastian Vettel. En Inde et à Abou Dabi, il termine sixième et septième. Ces nombreuses contre-performances sont élucidées deux semaines plus tard, aux USA, quand Mercedes découvre deux grosses fêlures sur son châssis. Il termine la course quatrième derrière les Red Bull et Romain Grosjean. Pour la dernière course, au Brésil, alors qu'il est en lutte pour le podium, il s'accroche vers la fin de course avec la Williams de Valtteri Bottas et finit neuvième place après avoir crevé et effectué un drive-through. Il conclut sa première saison chez Mercedes AMG à la quatrième place du championnat avec 189 points, 5 podiums, 5 pole positions, 1 abandon (contre 6 en 2012) et 1 victoire.

2014 : Double champion du monde :

Lors de la saison 2014, Mercedes conçoit avec la W05 la meilleure voiture du plateau, propulsée par le meilleur moteur V6 hybride. Dès lors, les pilotes des deux Flèches d'Argent ont l'avantage en qualifications comme en course, sauf problèmes de fiabilité.

Lors du Grand Prix inaugural, en Australie, Lewis Hamilton obtient la pole position mais abandonne au troisième tour à cause d'un problème moteur, quand son coéquipier Nico Rosberg l'emporte. En Malaisie, il réalise, au volant de la Mercedes AMG F1 W05, le premier grand chelem de sa carrière : pole position, victoire, meilleur tour en course et tous les tours en tête. À Bahreïn, en Chine et en Espagne, il gagne à nouveau, toujours devant Rosberg, et porte son total de victoires à 26, devançant désormais Juan Manuel Fangio, Jim Clark et Niki Lauda au palmarès des vainqueurs de Grand Prix.

Sa série de victoires s'arrête à Monaco où il finit deuxième derrière son coéquipier. Après un abandon au Canada et une deuxième place en Autriche, Hamilton renoue avec la victoire lors de son Grand Prix national ; pour la première fois de sa carrière, il remporte une course sans s'être élancé depuis les deux premières lignes (il est parti sixième). Aux deux Grands Prix suivants, Hamilton rencontre des problèmes techniques en qualification. En Allemagne, il est victime d'une sortie de piste causée par une défaillance de ses freins et part de la vingtième place sur la grille. En Hongrie, une fuite de carburant met le feu à sa monoplace dès le début de la séance de qualification et il doit s'élancer depuis les stands pour la course. Alors que Rosberg ne profite pas longtemps de sa pole position, piégé par la sortie de la voiture de sécurité ; Hamilton, en difficulté avec ses freins, part en tête-à-queue et plonge au classement. Si les deux pilotes sont désormais sur deux stratégies différentes, Mercedes intime à plusieurs reprises à Hamilton de laisser passer Rosberg qui pourtant ne réussit pas à revenir au contact, Hamilton accroissant même son avance ; Ricciardo remporte la course devant Alonso et Hamilton, Rosberg se classant quatrième. En Belgique, Rosberg, en pole position, est dépassé par Hamilton, qui l'accompagne en première ligne, dès le premier virage. Au second tour, lors d'une tentative de dépassement, le Britannique est touché par son coéquipier et, victime d'une crevaison, chute en fond de classement avant d'abandonner tandis que Rosberg termine second, à nouveau derrière Ricciardo.

En pole position en Italie, il remporte la course devant son coéquipier et revient à 22 points au championnat. À nouveau en pole position au Grand Prix de Singapour, il réalise un second hat-trick consécutif tandis que Rosberg abandonne ; en lui reprenant vingt-cinq points d'un coup, il s'empare de la tête du championnat du monde avec une avance de trois points. Au Japon, parti en première ligne derrière son coéquipier en pole position, il passe en tête dans le vingt-huitième tour et remporte l'épreuve interrompue avant terme après le grave accident de Jules Bianchi ; son avance au championnat passe à 10 points.

À Sotchi, partant de la pole position, Lewis Hamilton complète une deuxième série de quatre victoires consécutives cette saison, en augmentant son avance de 7 points supplémentaires après une course qu'il mène de bout en bout pour devenir le premier vainqueur du Grand Prix de Russie de Formule 1, son coéquipier et principal adversaire ayant raté son premier freinage, l'obligeant à anticiper son arrêt aux stand avant de remonter jusqu'à la deuxième place. À trois Grands Prix de la fin d'un championnat dont la dernière course, à Abou Dabi, compte double, Hamilton possède 17 points d'avance sur son coéquipier.

À Austin, la semaine suivante, parti en deuxième position derrière Nico Rosberg, il remporte un cinquième succès consécutif après l'avoir dépassé au vingt-troisième tour et porte son avance sur son coéquipier à 24 points au championnat du monde. Cette dixième victoire de la saison fait de lui, avec trente-deux succès, le Britannique le plus victorieux en Formule 1 devant Nigel Mansell. Au Brésil, Rosberg l'emporte devant Hamilton, pour un record de onze doublés Mercedes en une saison, et une avance réduite à 17 points pour le pilote britannique.

À Abou Dabi, parti en première ligne derrière son coéquipier et unique rival pour le titre, il remporte son onzième succès de la saison, le trente-troisième de sa carrière, et devient le premier double champion britannique du monde de Formule 1 depuis Jackie Stewart en 1971 et le premier champion du monde sur une Mercedes depuis Juan Manuel Fangio en 1955.

A noter

* À l'issue du GP d'Espagne 2007, Hamilton est devenu le plus jeune pilote à mener le championnat du monde de F1.
* Lewis Hamilton détient le record du plus grand nombre de podiums consécutifs réalisés par un pilote débutant. À l'issue du GP de Grande-Bretagne 2007, il a en effet décroché 9 podiums en 9 courses. Les records précédents appartenaient à Peter Arundell (2 podiums en 2 courses sur Lotus en 1964) et Giancarlo Baghetti (3 victoires en 3 courses en 1961 sur Ferrari). À noter que dans le cas de Baghetti, une seule de ces trois courses comptait pour le championnat du monde de Formule 1. Hamilton est également le premier pilote à avoir inscrit des points lors de ses neuf premières courses.
* Après son 7e Grand Prix, Lewis Hamilton détient la meilleure moyenne de points marqués par Grand Prix (8,29), devant George Amick, (6,00), Michael Schumacher (5,50) et Juan Manuel Fangio (5,44). À noter qu'on attribue généralement la première position à Michael Schumacher, car George Amick n'a disputé qu'un seul Grand Prix.


Anecdotes

* Lewis Hamilton (dont le prénom complet est Lewis Carl) a été prénommé ainsi en hommage au célèbre athlète américain Carl Lewis.
* Lewis Hamilton porte un casque jaune en hommage à son père qui l'a toujours soutenu. Lorsqu'il évoluait en karting, son père voulait pouvoir le repérer de loin : il portait donc un casque de couleur vive, qu'il n'a depuis jamais quitté.
* À l'instar de son équipier chez McLaren, Fernando Alonso, Lewis est un grand fan d'Ayrton Senna. Il a également déclaré qu'il était un grand fan de Michael Schumacher et souhaitait piloter contre lui en 2007.
Lewis Hamilton s'est fait prendre par un radar, alors qu'il roulait à 196 km/h (au lieu de 130 km/h) sur une autoroute du nord de la France et a fait l'objet d'un retrait de permis d'un mois. Outre la suspension de permis, Hamilton a dû s'acquitter d'une amende de 600 euros. Son véhicule, une Mercedes CLK 63 AMG, a été immobilisé mais les gendarmes l'ont déposé dans un hôtel. L'incident s'est produit le 16 décembre 2007 sur l'autoroute A26 dans le sens Calais-Reims.

Statistiques en Formule 1

(Après le Grand Prix d'Abu Dhabi 2014)

Champion du Monde en 2008 et en 2014

* Nombre de saisons en F1 : 8
* Grands Prix disputés : 148 (148 engagements)
* 4 coéquipiers : Fernando Alonso, Heikki Kovalainen, Jenson Button et Nico Rosberg.
* 2 constructeurs : McLaren (2007-2012) et Mercedes (Depuis 2013)
* Victoires : 33 (soit 22,30 %)
* Points marqués : 1486
- Moyenne de points par GP : 10,04 pts
- Moyenne de points par saison : 185,75 pts
* Pole Positions : 38 (soit 25,68 %)
* Départs en première ligne : 72 (soit 48,65 %)
* Deuxième places en Grand Prix : 19 (soit 12,84 %)
* Troisième places en Grand Prix : 18 (soit 12,16 %)
* Meilleurs tours : 20 (soit 13,51 %)
* Podiums : 70 (soit 47,30 %)
* Grands Prix Dans les points : 115 (soit 77,70 %)
* Nombre de Grands Prix en ayant mené : 68 (soit 45,95 %)
* Tours en tête : 1837 (soit 22,41 %)
* Kms en tête : 9246 (soit 22,45 %)
* Tours parcourus : 8198
* Kms parcourus : 41188
* Hat tricks : 5
* Grands Chelems : 1
* Abandons : 22 (soit 14,86 %)

Parcours en sport automobile

* 1993 - 2001 : Karting.
* 2002 : Formule Renault britannique : 5ème. (Rookie de l'année)
* 2003 : Formule Renault britannique : 1er.
* 2004 : Formule 3 Euroseries : 5ème. (Rookie de l'année)
* 2005 : Formule 3 Euroseries : 1er.
* 2006 : GP2 : 1er.
* 2007 : Championnat du monde de Formule 1 : 2ème. (McLaren)
* 2008 : Championnat du monde de Formule 1 : 1er. (McLaren)
* 2009 : Championnat du monde de Formule 1 : 5ème. (McLaren)
* 2010 : Championnat du monde de Formule 1 : 4ème. (McLaren)
* 2011 : Championnat du monde de Formule 1 : 5ème. (McLaren)
* 2012 : Championnat du monde de Formule 1 : 4ème. (McLaren)
* 2013 : Championnat du monde de Formule 1 : 4ème. (Mercedes)
* 2014 : Championnat du monde de Formule 1 : 1er. (Mercedes)
* 2015 : Championnat du monde de Formule 1 : ??. (Mercedes)

Source : Wikipédia

_________________
Image


Dernière édition par Alomon le Dim 23 Sep 2007 20:44, édité 1 fois.



Dim 23 Sep 2007 17:18
Profil
tifosi n°1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 22 Fév 2007 21:16
Messages: 2335
Âge: 66
Localisation: Paris
Message 
Pour une meilleure utilisation, ce serait sympas de mettre ces sujets en post-it.


Dim 23 Sep 2007 20:01
Profil
Double champion du monde
Double champion du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 23 Fév 2007 01:32
Messages: 9607
Âge: 30
Localisation: Paris
Message 
rrz a écrit:
Pour une meilleure utilisation, ce serait sympas de mettre ces sujets en post-it.


Pas de problème, je m'en charge.

_________________
Image


Dim 23 Sep 2007 20:39
Profil
Pro-Ferrariste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 8 Mar 2007 17:36
Messages: 1543
Âge: 67
Message Lewis Hamilton, un contrat de $110m jusqu'en 2012
Ce matin, nous apprenons que Lewis Hamilton est sur le point de signer un contrat de cinq ans d’une valeur de $110m (78 millions d’euros) avec l’équipe Mclaren. Ce qui le liera à l’équipe de Ron Dennis jusqu’en 2012.

En faite ce n’est pas vraiment un contrat de cinq années, mais un contrat de trois ans fermes plus deux ans en options. Le contrat débuterait l'année prochaine avec un salaire net de $16.5m par an et une clause spécifique que Anthony Hamilton et Steve Robertson ont négociés avec l’équipe de Ron Dennis.

Cette clause permet à Hamilton de quitter l’équipe Mclaren si son père l’estime nécessaire. Pour le moment aucun accord n’a été signé, précise Anthony Hamilton qui n’a pas réfuté ses affirmations.

" Rien n’a été encore signé car il y a des zones d’ombres sur l’avenir de l'équipe Mclaren, comme par exemple sa réelle participation au championnat 2008 et 2009 et même l’avenir" précise le père d’Hamilton.

De son coté Norbert Haug, indique : "Nous aimerions avoir une longue collaboration avec Lewis. C’est un grand champion pour l’avenir."

A noter qu’en Juin déjà, un journal anglais avait estimé le salaire futur de Lewis Hamilton à 32 millions d’euros en 2009. Cette prévision pourrait être réalisée avec les primes et ses futurs sponsors.
sourcetomorrownews

_________________
Un mythe, Une passion, une légende
Ferrarisimo nel sangue e nel cuore da allora sempre
Je n'ai jamais été un grand constucteur.
Je n'ai jamais rêvé de le devenir.
Je reste un artisan provincial."


Mar 2 Oct 2007 05:50
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 20 Juin 2007 11:00
Messages: 3956
Âge: 23
Message 
Et bien ...
C'est un contrat qui donnera vit à McLaren ...
Si il le signe !
ça c'est une grosse affaire ... 3ans !! (enfin il y a eu peut être plus ^^)

_________________
Là rien que pour vous ...
Image


Mar 2 Oct 2007 05:54
Profil
Pilote F1
Pilote F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 24 Mar 2007 20:26
Messages: 1085
Âge: 23
Localisation: Je suis sur le site de ma plus grande passion, la F1!
Message 
ça me fais rire quand même c'est le père de Lewis qui décide de si oui ou non il quitte McLaren :wink: :wink:

_________________
ImageImage
L"Espagnol affirme avoir la voiture pour être devant !!
Pire qu'un caillou dans une chaussure est un grain de sable dans la capote!!


Mar 2 Oct 2007 06:35
Profil
Président de la FIA
Président de la FIA
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 6 Sep 2007 23:27
Messages: 15314
Âge: 27
Localisation: Ville Lumière
Message 
aurede09 a écrit:
ça me fais rire quand même c'est le père de Lewis qui décide de si oui ou non il quitte McLaren :wink: :wink:


Bah, fils à papa quoi...

Hamilton estime qu'il devrait gagner plus
Mais il ne demandera rien, il préfère recevoir...


Anthony Hamilton, le père et le manager de Lewis Hamilton, a démenti qu'il avait demandé à McLaren de proposer à son fils un contrat de longue durée avec un salaire revu sensiblement à la hausse.

Actuellement, Lewis Hamilton gagnerait un million de dollars par an avec une prime pour chaque point marqué. La rumeur évoque maintenant un nouveau contrat de cinq ans avec un salaire total pour cette période de 110 millions de dollars.

Anthony Hamilton affirme que son fils mérite mieux, mais qu'il a toujours le contrat signé à la fin de l'année dernière. C'est-à-dire celui qui ne lui plaît plus beaucoup...

Lewis Hamilton a lui aussi envie de changer de contrat, mais il n'a pas envie de le demander à son patron.

"Bien sûr tout a changé, mais nous ne demandons rien. Nous allons attendre, comme toujours, que l'on nous donne quelque chose. C'est mieux de recevoir que de demander. Mais je m'assurerai que nous ne devrons pas attendre trop longtemps."

Lewis Hamilton a une manière très particulière de ne rien demander...

Source : f1-live.com

------------------------------------------------------------------------------------

Lol, il a pas envie de choquer Dennis :mrgreen:

P.S. : mais ils vont le payer avec quel argent !?!?! :mrgreen:

_________________
Image
« Multi 21 Seb. Multi 21... » Webber - « Remember this one. » Rosberg - « The balance is so poor. » Hamilton
« I can't drive any slower. » Hamilton - «No! What is wrong with this car. » Grosjean
« Don't shout there fucker! I get out of the way when I have a chance, but not during fast corner. » Räikkönen


Mar 2 Oct 2007 18:03
Profil
Pilote F1
Pilote F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 24 Mar 2007 20:26
Messages: 1085
Âge: 23
Localisation: Je suis sur le site de ma plus grande passion, la F1!
Message 
Ils vont faire tellement d'économie si Fernando Alonso s'en va que…………… :wink:

_________________
ImageImage
L"Espagnol affirme avoir la voiture pour être devant !!
Pire qu'un caillou dans une chaussure est un grain de sable dans la capote!!


Mar 2 Oct 2007 19:05
Profil
Nando campeón del mundo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 22 Fév 2007 21:00
Messages: 6319
Âge: 26
Localisation: Saint-Raphaël (83)
Message 
A little bit odd le Lewis :roll:

EDIT : pour les anglophobes comme aurede ==> Un peu bizarre le Lewis

_________________
Image
Fan d'Alonso, de Schumacher et de Caterham F1 Team - www.heikki.fr


Dernière édition par stb2 le Mar 2 Oct 2007 19:52, édité 2 fois.



Mar 2 Oct 2007 19:06
Profil Site Internet
Pilote F1
Pilote F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 24 Mar 2007 20:26
Messages: 1085
Âge: 23
Localisation: Je suis sur le site de ma plus grande passion, la F1!
Message 
en français…? :)

_________________
ImageImage
L"Espagnol affirme avoir la voiture pour être devant !!
Pire qu'un caillou dans une chaussure est un grain de sable dans la capote!!


Mar 2 Oct 2007 19:18
Profil
Double champion du monde
Double champion du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 23 Fév 2007 01:32
Messages: 9607
Âge: 30
Localisation: Paris
Message 
raks a écrit:
La FIA enquête actuellement sur le comportement de Lewis Hamilton durant le Grand Prix du Japon qui s'est déroule ce dimanche au Mont-Fuji.

Le leader du championnat aurait provoqué l'accrochage entre Webber et Vettel.

Les 2 pilotes ont remarqué que Hamilton s'est soudain déporté vers la droite tout en ralentissant et Vettel croyait même à l'abandon du pilote britannique.

Le jeune Allemand sera rétrogradé de 10 places sur la grille du Grand Prix de Chine, ayant été reconnu responsable de l'accrochage entre lui-même et Webber et désormais, Hamilton pourrait recevoir la même sanction.

_________________
Image


Jeu 4 Oct 2007 12:33
Profil
Président de la FIA
Président de la FIA
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 6 Sep 2007 23:27
Messages: 15314
Âge: 27
Localisation: Ville Lumière
Message 
Enième effort de la FIA pour relancer le championnat...
Mais à dire vrai, il y avait un petit quelque chose d'Hamilton quand même :mrgreen:
MICHEL1 avait bien vu :wink: !

_________________
Image
« Multi 21 Seb. Multi 21... » Webber - « Remember this one. » Rosberg - « The balance is so poor. » Hamilton
« I can't drive any slower. » Hamilton - «No! What is wrong with this car. » Grosjean
« Don't shout there fucker! I get out of the way when I have a chance, but not during fast corner. » Räikkönen


Jeu 4 Oct 2007 15:26
Profil
Double champion du monde
Double champion du monde
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 23 Fév 2007 01:32
Messages: 9607
Âge: 30
Localisation: Paris
Message 
Notons que la FIA a dit avoir reçu de nouvelles preuves. Voilà la preuve en question : une vidéo amateur publiés sur Youtube ! Le lien : http://fr.youtube.com/watch?v=8hWIfBkVQUk :wink:

_________________
Image


Jeu 4 Oct 2007 15:47
Profil
Président de la FIA
Président de la FIA
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 6 Sep 2007 23:27
Messages: 15314
Âge: 27
Localisation: Ville Lumière
Message 
Haro sur Hamilton
Il ne s'est pas fait que des amis au Japon

"Il a eu un comportement de merde! De merde!" Mark Webber a oublié le politiquement correct mais pas le comportement de Lewis Hamilton lors du Grand Prix du Japon dimanche dernier au Mont-Fuji qui est la cause, selon lui, de son abandon.

Avant le GP du Japon, Hamilton -qui peut devenir dimanche à Shanghai le premier pilote à être sacré champion du monde de F1 dès sa première saison- "avait parlé lors de la réunion des pilotes pour dire comme il allait bien se comporter et il a fait l'exact contraire", lâche jeudi avec une colère froide et contenue Webber, directeur de l'Association des pilotes de Grand Prix (GPDA).

L'Australien reproche de façon si véhémente au Britannique sa drôle de façon de mener le peloton derrière la voiture de sécurité qui neutralisait la course japonaise sous un déluge. D'ailleurs, la FIA a ouvert jeudi une enquête à ce sujet et Hamilton sera convoqué en Chine pour répondre de sa conduite au Japon. Il risquerait une pénalisation sur la grille dimanche par rapport à sa performance en qualifications samedi.

"Le comportement de la voiture de devant (Hamilton) n'était pas le bon et a certainement contribué à ce que Sebastian (Vettel) me percute... nous en parlerons à la réunion des pilotes" avant le GP de Chine, explique Webber.

"Tout à coup, j'ai vu Lewis partir vers la droite et ralentir, raconte Vettel.
Je me suis dit il abandonne, sa voiture n'avance plus"
.

En fait, pas du tout, Hamilton a bien continué puis gagné la course. Mais sous voiture de sécurité, "il n'était pas dans le bon rythme, j'ai été déconcentré par sa manoeuvre", assure Vettel. Le jeune Allemand avait pleuré toutes les larmes de son corps après son abandon, tout contrit d'avoir également causé celui de Webber.

Pour ce dernier, l'accident est d'autant plus "difficile à avaler" qu'il occupait au volant de sa Red Bull-Renault une magnifique 2e place malgré une violente intoxication alimentaire qui lui avait provoqué des vomissements "avant et pendant la course". Et Vettel tenait une impressionnante 3e place à bord de sa Toro Rosso-Ferrari.

"C'est vraiment frustrant pour Mark qui n'a rien fait de mal et pour moi qui ai mis en l'air sa course et la mienne", poursuit Vettel, pénalisé de 10 positions sur la grille de Shanghai pour sa responsabilité dans l'accrochage, selon une décision des commissaires de course du Mont-Fuji.

L'accident entre la Red Bull et la Toro Rosso est survenu lors de la neutralisation de la course consécutive à la violente sortie de piste de Fernando Alonso qui a fracassé sa McLaren-Mercedes partie en aquaplaning contre un muret de protection.

Mais dès le départ, donné lancé derrière la voiture de sécurité, Hamilton avait enchaîné de brusques changements de rythme pour tenter, logiquement, d'empêcher Alonso dans son sillage de le déborder.

Aussi, alors que les relations entre les deux coéquipiers sont exécrables, l'Espagnol a-t-il dû se contrôler pour ne pas en dire trop. "Je suis d'accord (avec Webber et Vettel), je n'ai rien à ajouter. J'ai moi-même doublé deux ou trois fois (ce qui est interdit sous voiture de sécurité, ndlr) Lewis et ça m'a obligé à des manoeuvres de freinage inutiles" sur une piste extrêmement piégeuse, commente Alonso.

Hamilton avait déjà démontré qu'il était prêt à tout en Hongrie lorsqu'il avait enfreint les consignes de l'équipe en qualifications. Alonso avait voulu se faire justice tout seul, mais c'est lui qui avait finalement été pénalisé de cinq positions sur la grille, laissant à son coéquipier une pole qu'il avait pourtant décrochée en piste.

Source : f1-live.com

--------------------------------------------------------------------------------------

Docteur Lewis & Mister Hamilton :mrgreen:

_________________
Image
« Multi 21 Seb. Multi 21... » Webber - « Remember this one. » Rosberg - « The balance is so poor. » Hamilton
« I can't drive any slower. » Hamilton - «No! What is wrong with this car. » Grosjean
« Don't shout there fucker! I get out of the way when I have a chance, but not during fast corner. » Räikkönen


Jeu 4 Oct 2007 16:14
Profil
Nando campeón del mundo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 22 Fév 2007 21:00
Messages: 6319
Âge: 26
Localisation: Saint-Raphaël (83)
Message 
Webber et moi sommes d'accord, c'était un vrai clown le Lewis derrière le SC ...

_________________
Image
Fan d'Alonso, de Schumacher et de Caterham F1 Team - www.heikki.fr


Jeu 4 Oct 2007 16:32
Profil Site Internet
Président de la FIA
Président de la FIA
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 6 Sep 2007 23:27
Messages: 15314
Âge: 27
Localisation: Ville Lumière
Message 
Alomon a écrit:
raks a écrit:
La FIA enquête actuellement sur le comportement de Lewis Hamilton durant le Grand Prix du Japon qui s'est déroule ce dimanche au Mont-Fuji.

Le leader du championnat aurait provoqué l'accrochage entre Webber et Vettel.

Les 2 pilotes ont remarqué que Hamilton s'est soudain déporté vers la droite tout en ralentissant et Vettel croyait même à l'abandon du pilote britannique.

Le jeune Allemand sera rétrogradé de 10 places sur la grille du Grand Prix de Chine, ayant été reconnu responsable de l'accrochage entre lui-même et Webber et désormais, Hamilton pourrait recevoir la même sanction.


Sur Go-F1.com, il parle d'un retrait de 10 points ! Mais je pense pas qu'ils le feront.

Alomon a écrit:
Notons que la FIA a dit avoir reçu de nouvelles preuves. Voilà la preuve en question : une vidéo amateur publiés sur Youtube ! Le lien : http://fr.youtube.com/watch?v=8hWIfBkVQUk Wink


Relou, on peut pas voir mais cela ne serait-il pas une camera embarquée de Vettel ou de Webber ?

--------------------------------------------------------------------------------------

Edit :


Tenez une vidéo amatgeur : http://www.dailymotion.com/relevance/se ... -web_sport
Effectivement, Hamilton n'est pas blanc dans cette affaire...

_________________
Image
« Multi 21 Seb. Multi 21... » Webber - « Remember this one. » Rosberg - « The balance is so poor. » Hamilton
« I can't drive any slower. » Hamilton - «No! What is wrong with this car. » Grosjean
« Don't shout there fucker! I get out of the way when I have a chance, but not during fast corner. » Räikkönen


Dernière édition par Moux le Jeu 4 Oct 2007 16:46, édité 1 fois.



Jeu 4 Oct 2007 16:42
Profil
Nando campeón del mundo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 22 Fév 2007 21:00
Messages: 6319
Âge: 26
Localisation: Saint-Raphaël (83)
Message 
Moux a écrit:
Alomon a écrit:
raks a écrit:
La FIA enquête actuellement sur le comportement de Lewis Hamilton durant le Grand Prix du Japon qui s'est déroule ce dimanche au Mont-Fuji.

Le leader du championnat aurait provoqué l'accrochage entre Webber et Vettel.

Les 2 pilotes ont remarqué que Hamilton s'est soudain déporté vers la droite tout en ralentissant et Vettel croyait même à l'abandon du pilote britannique.

Le jeune Allemand sera rétrogradé de 10 places sur la grille du Grand Prix de Chine, ayant été reconnu responsable de l'accrochage entre lui-même et Webber et désormais, Hamilton pourrait recevoir la même sanction.


Sur Go-F1.com, il parle d'un retrait de 10 points ! Mais je pense pas qu'ils le feront.
Pour relancer l'intérêt du championnat on peut s'attendre à tout avec la FIA :/

_________________
Image
Fan d'Alonso, de Schumacher et de Caterham F1 Team - www.heikki.fr


Jeu 4 Oct 2007 16:44
Profil Site Internet
Pilote F1
Pilote F1

Inscription: Mer 19 Sep 2007 18:24
Messages: 1056
Localisation: Ouest
Message 
Moux a écrit:
Enième effort de la FIA pour relancer le championnat...
Mais à dire vrai, il y avait un petit quelque chose d'Hamilton quand même :mrgreen:
MICHEL1 avait bien vu :wink: !

La manoeuvre était flagrante pour casser les poursuivants-Gêneurs (Webber-Vettel) plus rapide, comme aussi pour Kubica, je pense qu'un réglement de compte sur la piste est à prévoir en Chine, car certains pilotes se posent des questions sur la sportivité d' Hamilton, comme moi depuis le début de la saison car il à tout fait pour prendre la place de de la Rosa pour ne pas être pilote d'essais en 2007, bien lui en à pris à Dennis, de la Rosa c'est vengé avec l'affaire.


Jeu 4 Oct 2007 16:59
Profil
Président de la FIA
Président de la FIA
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 6 Sep 2007 23:27
Messages: 15314
Âge: 27
Localisation: Ville Lumière
Message 
MICHEL1 a écrit:
Moux a écrit:
Enième effort de la FIA pour relancer le championnat...
Mais à dire vrai, il y avait un petit quelque chose d'Hamilton quand même :mrgreen:
MICHEL1 avait bien vu :wink: !

La manoeuvre était flagrante pour casser les poursuivants-Gêneurs (Webber-Vettel) plus rapide, comme aussi pour Kubica, je pense qu'un réglement de compte sur la piste est à prévoir en Chine, car certains pilotes se posent des questions sur la sportivité d' Hamilton, comme moi depuis le début de la saison car il à tout fait pour prendre la place de de la Rosa pour ne pas être pilote d'essais en 2007, bien lui en à pris à Dennis, de la Rosa c'est vengé avec l'affaire.


C'est un raisonnement plausible et mais encore faut-il le prouver !
On ne saura donc jamais...

_________________
Image
« Multi 21 Seb. Multi 21... » Webber - « Remember this one. » Rosberg - « The balance is so poor. » Hamilton
« I can't drive any slower. » Hamilton - «No! What is wrong with this car. » Grosjean
« Don't shout there fucker! I get out of the way when I have a chance, but not during fast corner. » Räikkönen


Jeu 4 Oct 2007 17:01
Profil
Pilote F1
Pilote F1

Inscription: Mer 19 Sep 2007 18:24
Messages: 1056
Localisation: Ouest
Message 
Si je pense qu'un jour ça se saura, car dans un certain laps de temps peut' être que de la Rosa écrira sa biographie de pilote F1 pour ses compatriotes et il n'oubliera pas cette parenthèse.


Jeu 4 Oct 2007 17:13
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11071 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 554  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB ©
Designed Vjacheslav Trushkin and Otagun.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO