Poster un nouveau sujet RĂ©pondre au sujet  [ 97 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Les 100 plus grands accidents en F1 [25/100] 
Auteur Message
Viking souriant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 5 AoĂ» 2007 10:25
Messages: 5466
Ă‚ge: 31
Message 
Dernier message de la page précédente :
Merci à tous de jouer le jeu, ce topic est bien parti pour être à la fois intéressant et divertissant.
Surtout s'il on est plusieurs Ă  y apporter chacun des accidents marquant.
On n'est pas arrivé à 100, mais je suis sûr qu'on va y arriver! 8-)

De mon côté, j'actualise le premier post en fonction de vos ajouts, ainsi que l'intitulé du sujet.
Nous en sommes déjà à 7/100. :mrgreen:


Dim 12 DĂ©c 2010 01:31
Profil
Pilote F1
Pilote F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 13 FĂ©v 2010 17:13
Messages: 1706
Ă‚ge: 26
Message 
Grand Prix d'Italie 1978 : Ronnie Peterson

Le pilote :



Né en 1944 à Örebro en Suède, Ronnie Peterson fut considérer comme le pilote le plus rapide et spectaculaire durant sa carrière en Formule 1 de 1970 à 1978. Malheureusement, il ne gagnera jamais de titre mondial et est considéré au même titre qu'un Stirling Moss ou Gilles Villeneuve comme un champion sans couronne.

Il effectue ses débuts à Monaco avec une March privée. Malgré une monoplace peu performante, il se classe 7è. La suite de la saison est compliquée pour lui, ce qu'il ne l'empêche pas de rejoindre l'écurie usine March la saison suivante. Face à la Tyrrell de Jackie Stewart, "Super Swede" ne peut rien faire, mais se hisse tout de même à la seconde place du championnat du monde 1971. La saison suivante, il ne peut rééditer cet exploit (9è).

Il rejoint la saison suivante l'équipe Lotus "drivée" par le célèbre Colin Chapman. Lors de sa première saison, il signe 9 poles positions et signe sa première victoire en France. Équipier du champion du monde Emerson Fittipaldi, il termine 3ème. En 1974, après le retrait de Stewart et le départ de Fittipaldi, Peterson est favori pour le titre, mais Lotus ne peut développer une monoplace compétitive et doit se rabattre sur la Lotus 72, datant de 1970 ! Peterson décroche néanmoins 3 victoires et termine 5ème au championnat. 1975 est encore pire, les problèmes financiers empêchent la conception d'une nouvelle Lotus et Peterson n'inscrit que 6pts.

Image

En 1976, il décide finalement de faire confiance à Chapman qui lui assure la compétitivité de la Lotus 77. A la suite du Grand Prix du Brésil, Peterson n'est pas convaincu et quitte Lotus pour rejoindre March. En dehors d'une victoire à Monza, les résultats ne sont pas au rendez-vous et Andretti avec la 77 réussi quelques bons résultats. En 1977, Ronnie rejoint Tyrrell et sa monoplace à six roues. Nouvel échec pour lui, seulement 7pts inscrits. Cette saison marque les limites de Peterson dans le développement d'une monoplace, son seul point faible.

Vient alors la saison 1978. Réalisant ses erreurs dans son plan de carrière, Peterson se retourne vers Lotus. Durant les deux années passées, Chapman et Andretti ont longuement travaillé pour finalement aboutir à la Lotus 78 puis 79, monoplaces à effet de sol, dominant largement le reste du peloton. Chapman ne veut pas voir Peterson récolter les fruits du travail de Andretti et lui propose donc de devenir 2nd pilote. Il devra aider l'américain à gagner le championnat 1978. Ainsi il doit assurer le doublé dans quatre courses cette saison. Un mois avant Monza, Peterson signe sa dernière victoire en Autriche sous le déluge. Seul deux pilotes terminent dans le même tour que lui, à plus d'une minute.

Image

Monza 1978


Monza était l'un des circuits favoris du suédois, il y avait signé 3 victoires et 1 seconde place. Lors des essais libres ayant lieu le matin de la course, Ronnie Peterson connait des problèmes de freins et détruit sa Lotus 79. Il devra donc se rabattre sur la Lotus 78 moins performante, et dont le train avant est moins solide. Ronnie ne s'élance qu'en 5ème place sur la grille. Andretti et Villeneuve sont sur la première ligne. A la fin du tour de chauffe, les deux s'immobilisent, et, alors que tous les pilotes ne sont pas arrêtés, le feu passe au vert ! Ceci provoque un effet accordéon, les premières lignes sont très lentes alors que les pilotes de fond de grille, qui ne s'étaient pas arrêtés arrivent très vite (voir 1ere video ci-dessous). Hunt, Patrese, Peterson et Dépailler arrivent à quatre de front vers la première chicane. Une touchette, et Peterson tape de plein fouet les barrières, entrainant un immense carambolage entre 11 monoplaces. Vittorio Brambilla, ayant reçu une roue en pleine tête est inconscient et le plus touché. De son côté, Peterson est dans les flammes. Hunt, Depailler et Regazzoni se précipite pour sortir le pilote à la combinaison jaune. En quelques secondes, il arrivent à extraire le suédois et l'allongent sur la piste. Le suédois souffre : quelques brulures au bras, mais surtout, ses jambes sont totalement détruites. Toujours conscient, il fait signe de la main, il s'en sortira. C'était l'avis général.




Il est rapidement amené à l'hopital. Une opération d'urgence est nécessaire pour réduire les fractures. Juste avant de s'endormir, Ronnie glissa : "Je veux être capable de conduire sur Watkins Glen (1 mois plus tard). S'il vous plaît rendez cela possible ! ". En Suède, les journaux écrivent leurs premiers articles, et annoncent que l'opération s'est bien passée. Malheureusement, le lendemain matin, la situation est désastreuse. Il a des difficultés pour respirer et, est sous assistance respiratoire. Victime d'une embolie graisseuse, Ronnie Peterson rejoint le paradis des pilotes perdus. Peterson devait rejoindre McLaren en 1979, afin d'y devenir le pilote numéro 1.

Le débat est aujourd'hui encore d'actualité : sans un contrat de numéro 2, Peterson aurait-il put devenir Champion du Monde 1978 ? Toujours-est il que Peterson n'a jamais essayé d'inquiéter Andretti, jouant à fond son rôle de second. En 123 Grands Prix, il aura signé 10 victoires, 14 poles positions, 26 podiums et 9 meilleurs tours.

Site Officiel
Page sur StatsF1

_________________
Image
ANT Racing Team :
24 victoires - 50 podiums - 19 PP - 19 MTC - 2 titres constructeur (2005, 2007) - 3 titres pilotes (Massa 2005, Alonso 2006, 2007)


Dim 12 DĂ©c 2010 13:22
Profil
Viking souriant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 5 AoĂ» 2007 10:25
Messages: 5466
Ă‚ge: 31
Message 
Image

GP du Brésil 1993 (Interlagos) - Michael Andretti et Gerhard Berger

Deuxième des 16 manches du championnat du monde.
Le départ est lancé, et on assiste à une sortie de piste très violente.
Avant même le premier virage du GP du Brésil, Michael Andretti chez McLaren, le fils de Mario, s'accroche avec Gerhard Berger chez Ferrari.
Tous les deux vont percuter le mur de pneu, la McLaren s'envole.

Pour Andretti, c'est son deuxième accrochage en deux GP.
Lors des deux GP suivant, il sortira aussi de la piste !


Dim 12 DĂ©c 2010 15:10
Profil
Message 
Bon topic, en revanche 100 accidents ça ne vous parait pas ambitieux ?


Dim 12 DĂ©c 2010 17:22
Directeur d'equipe
Directeur d'equipe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 8 Sep 2008 10:56
Messages: 10085
Ă‚ge: 31
Localisation: Saint Ghislain belgique
Message 
j'ai eu de très vagues souvenir de ce crash d'Andretti que j'ai vu à mes 7 ans.

maintenant j'ai le gp en dvd je m'en souviens bien donc :D

et clair qu'il est très impressionnant quand même.

_________________
Fans de ALONSO, NEUVILLE ,VANDOORNE, RICCIARDO
dieux:COLIN MCRAE, AYRTON SENNA


Dim 12 DĂ©c 2010 17:34
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 7 DĂ©c 2009 19:58
Messages: 2360
Ă‚ge: 26
Localisation: Marseille - 13eme.
Message 
1976 - L'effroyable accident de Niki Lauda
Lieu : NĂĽrburgring - Nordschleife

Image

A l'approche du Grand Prix d'Allemagne, Niki Lauda est en tĂŞte du championnat du monde. Avec 31 pts d'avance sur son plus proche rival, Jody Scheckter, et 36 sur le 3eme, James Hunt, on voit mal ce qui pourrait empĂŞcher le pilote Ferrari de remporter son second titre de champion du monde.

Mais voilà, arrive le Grand Prix d'Allemagne sur le terrifiant Nürbürgring. En qualification, tout se passe comme prévu. Lauda est sur la première ligne derrière son rival : James Hunt, mais devant son dauphin au championnat, le sud africain Jody Scheckter, devancé sur la grille par son équipier, Depailler, un étonnant Hans Joachim Stuck, Regazzoni, Laffite et Pace. Le Grand Prix s'annonce donc bien pour Lauda.
Image
Mais comme souvent, la météo de l'Eifel a des caprices. Mère Nature balance de la flotte en cette matinée du 1er Août. La piste est pratiquable, mais suffisamment humide pour pousser les pilotes, dont Lauda à chausser des pneus pluie. Le premier tour se passe mal pour Lauda, englué dans le peloton, il s'arrête comme tout le monde à la fin du 1er tour pour chausser des pneus slicks. Il est alors 14eme, à la poursuite de José Carlos Pace. Mais très loin du leader, l'Allemand Jochen Mass, qui file tout droit vers sa seconde victoire en carrière avec une trentaine de secondes d'avance sur son poursuivant Gunnar Nilsson.

Lauda fonce sur le Ring, il doit remonter. Est-ce les pneus secs, la piste encore trop grasse ? Le rapport concluera à une rupture de la suspension arrière. Toujours est il que la Ferrari de l'Autrichien part s'encastrer dans la barrière à droite de la piste, dans un choc d'une violence inouïe, le casque de Lauda s'envole, la Ferrari prend feu. Se retrouvant au milieu de la piste, Brett Lunger ne peut éviter Lauda et le percute lui aussi. Derrière, Guy Edwards, Arturo Merzario et Harald Ertl s'arrête sur le bord de la piste voyant la Ferrari du champion du monde être pris par les flammes, son pilote toujours coincé.



Lunger et Edwards sont les premiers sur les lieux. Ils se battent avec les flammes. Lauda, pommette cassé est coincé dans son véhicule en feu. Les flammes se font de plus en plus presente.
Oui mais voilà, Arturo Merzario et Harald Ertl debarquent. Merzario, l'ennemi intime de Lauda, les deux hommes se detestent farouchement dans les paddocks. Pourtant, le pilote Marlboro, va sauver Lauda. Merzario tel Hailwood avec Regazzoni il y'a quelques années, sort Lauda des flammes , avec tout son courage.
Derrière, les pilotes s'arrêtent un par un derrière l'accident, la course est evidemment arrêté.

Image

Toutefois Lauda n'est pas sorti d'affaire. Souffrant de très grave brûlures au visage (Lauda avait retiré sa cagoule, voulant "constater les degâts" suite à son choc), d'une pommette cassée, ce sont surtout les poumons du pilote autrichien qui inquiètent. En effet, Niki a inhalé des produits toxiques dangereux. Lauda est dans un état grave, il est défiguré, des greffes de peau s'impose, mais pas avant 15 jours.
Son état s'aggrave quelques jours plus tard, Lauda s'étrangle et reçoit l'extrême onction de la part d'un prêtre.
Mais comme vous le savez tous, on surnomme Niki "le survivant".
Et Lauda va survivre.

Image

Plus fort encore, un peu plus d'un mois après son accident Niki is back. A la surprise génerale, Lauda revient à Monza se battre pour conserver son titre (Hunt n'est revenu qu'a 14pts de Lauda, après ses victoires en Allemagne et au Pays Bas). Tout le monde applaudit la performance de ce miraculé. Encore plus quand Lauda finira 4eme de la course, remporté par Ronnie Peterson, sur March ! On connait cependant tous la suite, Hunt deviendra quand même champion du monde à Fuji pour un petit point. Mais qu'importe la performance de l'Autrichien se salue.

Lauda deviendra champion du monde de nouveau l'année suivant, et en 1984. Il décrochera sa première victoire depuis son accident, à Kyalami quelques mois après le drame qui le laissera marqué à vie. Mais sa victoire , signe de renaissance, sera marqué par une tragédie encore plus terrible en ce weekend de Mars 1977, preuve que la F1, à l'époque, était un sport sans pitié.

_________________
Image
F1Drivers Fan Club de Ricciardo, Bottas, Bianchi, Perez, Vergne
Best Other Drivers : Wickens, Bird, Heidfeld, Fisichella, Winterbottom, Hinchcliffe, Montoya, Webber.


Dim 12 DĂ©c 2010 17:38
Profil
SF & KV Fan

Inscription: Mar 10 FĂ©v 2009 11:14
Messages: 14418
Message 
Grand Prix de Belgique 1982: accident de Gilles Villeneuve

Image

Les progrès réguliers de la Ferrari turbo font de Villeneuve l'un des favoris de la saison 1982. Dominé par Alain Prost et sa Renault lors des premières manches de la saison, il entend bien prendre sa revanche à domicile , à l'occasion du GP de Saint-Marin, boycotté par les équipes FOCA. L'abandon précoce des Renault lui ouvre la voie d'un facile succès, tandis que juste derrière lui, son équipier et ami Didier Pironi semble assurer le doublé de la Scuderia. Conscient de l'importance de ce résultat d'ensemble après un début de saison raté, le stand Ferrari passe à ses pilotes le panneau SLOW, qui signifie qu'ils doivent baisser le rythme et qui est donc un ordre implicite de figer les positions. Pourtant, Pironi attaque Villeneuve et entreprend de le doubler. Pensant dans un premier temps que son équipier le dépasse par jeu et cherche avant tout à divertir un public qui a été privé d'une vraie course, Villeneuve se rend pourtant rapidement compte que Pironi cherche réellement à lui contester la victoire et a toutes les peines du monde à reprendre le commandement de l'épreuve. S'en suit un duel fratricide dont Pironi sort finalement vainqueur. Sur le podium d'après course, Villeneuve, les mâchoires serrées, refuse ostensiblement de saluer Pironi et d'ouvrir la traditionnelle bouteille de champagne. S'estimant trahi par celui qui en dehors des circuits était également un ami proche, il prononce des paroles de vengeance à l'encontre du pilote français.
La March Engineering de Jochen Mass que Villeneuve a percutée à Zolder en 1982.

Le GP suivant se déroule à Zolder en Belgique. Toujours furieux, Gilles Villeneuve est plus que jamais décidé à prendre sa revanche. Le duel est lancé dès les qualifications où les deux hommes luttent pour arracher la pole position. C'est à cette occasion que Villeneuve trouve la mort. Lancé à haute vitesse, il rattrape la March de Jochen Mass qui roule au ralenti. Constatant l'arrivée de la Ferrari dans ses rétroviseurs, Mass change de ligne pour lui ouvrir le passage, au moment même où le Canadien entreprenait de le déboîter. La Ferrari heurte très violemment la March par l'arrière, puis décolle, avant de retomber lourdement et de partir dans une série de tonneaux au cours de laquelle Gilles est éjecté. Gisant inanimé dans un grillage de protection, Gilles est transporté d'urgence à l'hôpital le plus proche, où son décès est prononcé dans la soirée. L'enquête démontrera que Villeneuve a probablement été tué dès le choc initial avec la March, les vertèbres cervicales brisées.

Les circonstances de l'accident de Gilles Villeneuve font encore aujourd'hui l'objet de thèses contradictoires. Pour certains, Villeneuve était lancé dans un tour de qualification au moment où il a rattrapé Mass, ce qui expliquerait sa volonté de ne pas lever le pied. D'autres estiment au contraire que Villeneuve venait déjà d'effectuer un tour rapide et que l'accident a donc eu lieu dans son tour de rentrée aux stands, effectué à une vitesse anormalement élevée, ou alors dans une tentative désespérée d'effectuer un deuxième tour rapide avec le même train de pneus.

Image



Les images vues à la télévision depuis 25 ans ne donnent pas une idée juste de la distance parcourue par la Ferrari en perdition.

Tony Eyckmans, commissaire de piste au circuit de Zolde, s'est donc placé au point de collision entre la March et la Ferrari, et a montré l'endroit où Gilles Villeneuve est retombé (au bas de la flèche blanche), pour montrer à quel point il allait vite.

Image

Source: Wikipedia - Radio Canada


Dim 12 DĂ©c 2010 17:58
Profil
Alonso ze best
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Avr 2010 09:56
Messages: 14277
Ă‚ge: 22
Localisation: Amboise (37)
Message 
Barcelone 2008 : Heikki Kovalainen, le miraculé du virage 9

Au 22ème tour, grâce au ravitaillement qu'il n'a pas encore effectué, Heikki Kovalainen se retrouve en tête du Grand Prix d'Espagne. Soudain, au moment d'aborder le virage de Campsa, le n°9 très rapide du circuit de Montmelo, le pneu avant gauche de la McLaren n°23 éclate ! La voiture part tout droit dans le mur, et le heurte à une vitesse proche de 250 km/h ! La monoplace du finlandais est à moitié enfoncée dans le mur !

Image
Image

Les médecins arrivent sur place quelques secondes après l'accident, extraient Kovalainen de sa voiture et l'embarquent à l'hôpital le plus proche, à San Cugat del Valles, où il passe la nuit. Heureusement, le Finlandais ne souffre d'aucune blessure

Vidéo de l'accident :


_________________
#CiaoJules
#RideOnKentuckyKid


Dim 12 DĂ©c 2010 18:20
Profil Site Internet
Admin
Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 22 AoĂ» 2008 00:37
Messages: 17386
Ă‚ge: 28
Message 
Monaco 1998 : Un missile nommé Wurz sur le Port

En ce temps-là, Mclaren-Mercedes domine le championnat. Mika Häkkinen est un leader imperturbable, tandis que Ferrari et Coulthard alternent des hauts et des bas. Chez Williams et Jordan, rien ne va. Chez Benetton Playlife, en revanche, le début de saison est sympathique. Giancarlo Fisichella et Alexander Wurz arrivent à se hisser en troisième ligne et marquer beaucoup de points. A Monaco, Fisico termine même 3ème, à un peu plus de deux dixièmes de Coulthard. Wurz est en retrait, 6ème.

Déjà énervé de devoir rester derrière Fisichella sur la deuxième ligne et pendant le début de la course, et pressé à cause d'une stratégie agressive et une Ferrari peu chargée en carburant, M Schumacher devra attendre les ravitaillements pour passer l'italien. Mais Wurz ravitaillera bien plus tard. Le grand Alex se fera rattraper par le pilote ferrari, ne voulant pas attendre le ravitaillement de l'autrichien. Englués dans le trafic, ils luttent, mais au 37ème tour, l'allemand force le passage. Les deux monoplaces se percutent, Wurz se sera tout de même battu bravement. A la Piscine, la F300 s'affaisse à l'arrière droit. Prêt à abandonner, le pilote numéro 1 de la scuderia pense abandonner, mais Ross Brawn lui ordonnera de remonter à bord. Il finira 10ème, après avoir arraché son aileron avant en touchant Pedro diniz au Port.



Pour le pilote de la numéro 6, tout semble aller normalement, sans dégât apparent. Il ravitaille enfin au 42ème tour. Pourtant, après le tunnel, il offre à Jean Alesi un spectacle fait de débris et d'étincelles. A près de 270 Km/h, sans train avant, Alex va alors s'enfoncer au même endroit qu'un certain Karl Wendlinger. Son coéquipier, malgré une embardée à la rascasse terminera deuxième.



Alexander Wurz sera jugé assez en forme pour participer au futur Grand Prix du Canada, où il fera un autre accident spectaculaire.

_________________
GO KIMI !


Dim 12 DĂ©c 2010 19:15
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 7 DĂ©c 2009 19:58
Messages: 2360
Ă‚ge: 26
Localisation: Marseille - 13eme.
Message 
La Saga Burti

1/2 : Quand une Prost decolla sur Schumacher....

Image


Luciano Burti aurait eu une carrière anonyme en F1, sans l'été 2001. Pilote pour Jaguar en debut de saison, il avait remplacé Gaston Mazzacane chez Prost, dès le Grand Prix d'Espagne, à Barcelone. Sa saison était alors anonyme, régulierement dominé par Jean Alesi...Puis survint le Grand Prix Allemand....

Sur ses terres, Michael Schumacher, dominant outrageusement la saison, ne s'élance que 4eme, devancé par les deux Williams du debutant Montoya, en pôle, et de son frère Ralf Schumacher, et par la McLaren de Mika Häkkinen. Le depart de Michael est moyen, tellement moyen que la Ferrari ne demarre quasiment pas, et se retrouve à très faible vitesse au milieu d'un peloton lancé à fond. Ricardo Zonta sur sa Jordan, evite de justesse l'Allemand, mais derrière, Burti, blôtit derrière le remplaçant de Frentzen, ne peut rien faire, et percute de plein fouet le triple champion du monde Allemand.

Burti, decolle, tel un film Hollywoodien, et retombe sur l'infortunité Bernoldi qui ne demandait rien à personne, avant de finir sa course à haute vitesse contre le mur de pneu. Par miracle, ni Bernoldi, ni Schumacher, ni Burti ne sont bléssés. Un second depart sera donné, Burti abandonnera au 23eme tour.....tout comme Michael Schumacher !



_________________
Image
F1Drivers Fan Club de Ricciardo, Bottas, Bianchi, Perez, Vergne
Best Other Drivers : Wickens, Bird, Heidfeld, Fisichella, Winterbottom, Hinchcliffe, Montoya, Webber.


Dim 12 DĂ©c 2010 19:46
Profil
VTEC just kicked in, yo!
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Mar 2008 14:03
Messages: 17937
Ă‚ge: 27
Localisation: Draguignan / Fréjus (Var 83)
Message 
KR a Ă©crit:
Un des plus impressionnants accidents de la saison 2010 je trouve. Très spectaculaire.
Il m'a personnellement fait pensé immédiatement à l'envol de Peter Dumbreck lors de l'édition 1999 des 24h du Mans.



Surtout que Webber était le pilote à bord de la Mercedes qui s'est envolée lors des essais des 24h 1999 !

_________________
ImageImage ImageImage


Lun 13 DĂ©c 2010 15:43
Profil Site Internet
Viking souriant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 5 AoĂ» 2007 10:25
Messages: 5466
Ă‚ge: 31
Message 
Oui, c'est vrai j'y ai pensé après. Mark Webber était sorti de façon similaire durant les essais du jeudi.

Ralf Schumacher - GP des Etats-Unis 2005

Lignes droites, courbes rapides et virages serrés, le circuit d’Indianapolis alterne le spectacle.
Célèbre pour le mythique Speedway, un tracé interne à été construit spécialement pour la Formule 1.
Les monoplaces n’empruntent qu’une partie de l’ovale et en sens inverse des voitures d’Indy et de Cart.

Durant les essais du GP des Etats-Unis, Ralf Schumacher sort violemment dans la courbe précédent la ligne droite des stands.
C'est un virage qui se négocie à environ 300 km/h et est donc particulièrement dangereux. Drapeau rouge.
Le pilote allemand cèdera sa place à Ricardo Zonta et reviendra en fin de saison.



Cet accident est entre autres à l'origine de la fameuse "Affaire Michelin" et d'une course tristement mémorable:

Les sept écuries chaussées par la manufacturier français se sont retirées après le tour de formation,
en raison d'inquiétudes sur la sécurité des pilotes après que le manufacturier français eut détecté un problème de pression sur les trains de pneus apportés à Indianapolis.
Cette Ă©dition 2005 restera dans les annales, mais certainement pas pour son attrait sportif:
six voitures en piste, deux Ferrari, deux Jordan-Toyota, deux Minardi-Cosworth, et 73 tours d'une course pitoyable.



Lun 13 DĂ©c 2010 18:04
Profil
Alonso ze best
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Avr 2010 09:56
Messages: 14277
Ă‚ge: 22
Localisation: Amboise (37)
Message 
Tu nous a fait un mix 2004/2005 lĂ  :?

Schumacher est revenu dès le GP suivant en 2005, pas comme en 2004 où il avait raté 6 GP

_________________
#CiaoJules
#RideOnKentuckyKid


Lun 13 DĂ©c 2010 18:10
Profil Site Internet
Viking souriant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 5 AoĂ» 2007 10:25
Messages: 5466
Ă‚ge: 31
Message 
Ah oué t'as raison, en 2004 son accident à Indianapolis lui fait manquer une série de GP, tandis qu'en 2005 son accident provoque l'affaire Michelin. Bien vu fingers! :wink:


Lun 13 DĂ©c 2010 20:05
Profil
VTEC just kicked in, yo!
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Mar 2008 14:03
Messages: 17937
Ă‚ge: 27
Localisation: Draguignan / Fréjus (Var 83)
Message 
Ouais, l'accident de 2005 c'est rien, il tape de 3/4 avant. Un accident banal à Indy. C'est en 2004 qu'il se blesse en tapant de arrière.

_________________
ImageImage ImageImage


Mar 14 DĂ©c 2010 10:47
Profil Site Internet
Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 13 Mar 2010 17:13
Messages: 4
Message 
Je ne sais pas si ca a sa place ici, mais ca reste des faits spectaculaires et trés dangereux :


Verstappen 94 en Allemagne, tout le monde connait :

http://www.youtube.com/watch?v=JCykFawd ... re=related


Diniz avec sa Ligier en 96, GP d'Argentine, peut-ĂŞtre un peu moins

http://www.youtube.com/watch?v=mn-E_pCKSJM

On dirait une Stewart quelques secondes plus tard.


Mar 14 DĂ©c 2010 15:52
Profil
Viking souriant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 5 AoĂ» 2007 10:25
Messages: 5466
Ă‚ge: 31
Message 
Ruliano a Ă©crit:
Je ne sais pas si ca a sa place ici, mais ca reste des faits spectaculaires et trés dangereux :


Jos Verstappen - GP d'Allemagne 1994

La victoire revint à Berger, ce qui, pour Ferrari, était la première victoire depuis 58 Grands Prix.
Cette course sera mémorable pour un incendie de stand qui dévora la Benetton de Verstappen.
Incroyablement, Verstappen s'en tira avec de faibles brûlures.
La course souffrit aussi d'un carambolage au premier tournant qui fit sortir onze voitures et pour lequel Hakkinen fut blâmé et suspendu d'une course.



Pedro Diniz - GP d'Argentine 1996

Sur une piste tourmentée et très bosselée, les pilotes de ce GP d'Argentine ont fourni un spectacle de toute beauté. Intense. Même si Damon Hill, vainqueur de son troisième Grand Prix consécutif, a semblé maître de la situation, il a dû, dans un premier temps, faire face à la pression de Michael Schumacher et de Jean Alesi. Des péripéties, il y en eut au cours de ce Grand Prix, et l'entrée du "safety-car" aux alentours de la mi-course ne fut pas la moindre. Notamment l'incident de Pedro Diniz, en feu durant le GP:



Je me suis permis de reprendre ton post afin de l'Ă©tayer un peu plus.
Le topic ne se veut pas un concentré de liens mais un sujet de discussion et de présentation d'accidents marquant et d'un classement lorsque nous auront atteint les 100 accidents.


Dim 19 DĂ©c 2010 11:24
Profil
Viking souriant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 5 AoĂ» 2007 10:25
Messages: 5466
Ă‚ge: 31
Message 
18. Ayrton Senna - GP d'Imola 1994

Le plus mauvais week-end dont on puisse se souvenir : Le Grand Prix de San Marino.

Comblé sur le plan personnel, Ayrton Senna peut aussi voir son avenir sportif en rose. Au volant de la meilleure voiture du monde en 1994, tous les rêves de record lui semblent permis. Mais le rêve tourne au cauchemar des la troisième course de la saison, sur le tracé d’Imola.

Lors de la qualification du vendredi, Barrichello faillit se tuer dans un accident à la dernière chicane.
Il eut de la chance, mais le jour suivant, l'Autrichien Roland Ratzenberger se tua en heurtant un mur à près de 320 km/h dans sa Simtek.

Ensuite l'événement le plus cruel et le plus incroyable se produisit : Auteur de sa 65e pole position, Senna mène la course lorsqu’il perd le contrôle de sa monoplace qui s’en va percuter le mur de béton dans le virage rapide de Tamburello avec une violence extrême. Senna n’y survivra pas.

Celui qui paraissait immortel venait de rejoindre son destin.

JT France 2 - 1er mai 1994



Dim 19 DĂ©c 2010 11:45
Profil
Admin
Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 22 AoĂ» 2008 00:37
Messages: 17386
Ă‚ge: 28
Message 
Je suis d'humeur. Alors...

Montréal 1998 : Pour Wurz, Alesi et Trulli, un Schumacher peut en cacher un autre.

Nous sommes sur le circuit Gilles Villeneuve. Le temps est un peu maussade, mais la piste reste sèche. Alors que les Mclaren sont en pôle dans le désordre, MSC doit de nouveau partager la deuxième ligne avec Fisico. Alexander Wurz est au départ, 11ème. Alesi est 9ème, Trulli et Panis, 14ème et 15ème.

Les 5 feux s'éteignent et alors qu'Häkkinen se voit contraint de céder la deuxième place, avec un départ maussade, les Williams se livrent un duel derrière Fisichella. Ralf, cale et crée une pagaille dont le plus proche spectateur sera damon Hill. Auteurs d'un bon départ, Alesi et Wurz partent à l'assaut d'Irvine. Jean est tout de même devant Alex et plonge à l'intérieur du virage. C'est trop soudain pour l'autrichien qui freine dans l'herbe et trop tard, le vibreur ne lui facilitant pas la tâche. Tout l'avant de la monoplace du français en subira les conséquences, la Benetton rencontre la sauber par pneus avants interposés et réalise une des plus fantastiques cascades, en faisant trois tonnaux, manquant d'inviter Frentzen à cette valse.Pris au piège, trulli, Herbert et Panis ne pourront que les accompagner, bien que Panis réussisse à filer à l'anglaise. Drapeau rouge.



Après réparations ou préparations du mulet, le nouveau départ est lancé.Mais alors que tout semble bien se passer, la boite de vitesses abandonne Mika sans avoir pu boucler un tour. tout le monde le passe à gauche et à droite, Fisico passe deuxième. Ralf, encore lui se sera à l'origine de la catastrophe. Bien que que la Mclaren n°8 en perdition n'ait pu lui poser problème, il freine trop fort et en voulant passer les williams, coupe le virage. Sans contrôle, la Jordan fait un tête-à-queue. Jean Alesi, qui avait sans doute déjà perdu une partie de son aileron avant contre Irvine vire au large, mais ce n'est pas suffisant, car, le ralentissement généré provoque des bousculades. Une Arrows (Salo, apparemment) tapera dans Wurz qui tapera dans Trulli. L'italien monte sur le français. Sachant que France, suisse et Italie ont des frontières conjointes dans les Alpes, l'assemblage prête au clin d'oeil.



Seule la SC entrera en action. La suite de la course sera détestable. Herbert abandonnera après un accrochage au Casino, Les Arrows feront sortir SC (Diniz en jouant au petit poucet, et Salo en se collant aux rails. MSC, pourtant pas particulièrement pressé, réalisera un attentat intolérable sur Frentzen en repartant des stands et sous drapeau jaune et SC, qui plus est. Cependant, le stop and go ne permettra pas à Fisico de remporter sa première victoire.



Coulthard ayant abandonné, Irvine sera troisième. Villeneuve aurait pu monter sur le podium, mais voulant trop promptement attaquer Fisichella, ne restera en tête que 300 mètres, en ruinant son aileron arrière. Wurz terminera 4ème.
Barrichello ramène deux poins et Magnussen un. Ce ne sera pas suffisant, cependant. Premier à un tour, il sera remercié par Stewart et remplacé par Jos Verstappen. Nakano et sa minardi terminera 7ème, à la porte des points, devant Rosset, Diniz et... Villeneuve, à 6 tours.

_________________
GO KIMI !


Dim 19 DĂ©c 2010 13:08
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 26 Oct 2010 10:41
Messages: 2580
Ă‚ge: 38
Message 
Que veux tu dire par les plus grands accidents,fatales ou pas fatales?

Si c'est fatal voila pour moi le plus terrible crash en F1



Accident mortel de Roger Williamson au grand prix de Hollande 1973

"Révélé par ses titres de champion de (en 1971 et 1972), Roger Williamson accède à la Formule 1 l’année suivante, à l’occasion du grand prix de Grande Bretagne, sur une March. Qualifié en fond de grille, il abandonne dès le premier tour, impliqué dans le carambolage général provoqué par Jody Scheckter.

La malchance le poursuit lors de son deuxième grand prix, à Zandvoort, où une crevaison l’expédie dans le rail à haute vitesse dès le huitième tour. Mais les conséquences en sont cette fois dramatiques puisque sa voiture se retourne et s’embrase. Bien que toujours conscient, il ne parvient pas à sortir de sa monoplace par ses propres moyens. David Purley, qui suivait Roger Williamson au moment de l’accident, s’arrête immédiatement sur le côté opposé de la piste pour lui porter secours mais ses efforts désespérés (tant pour l’aider à sortir de la voiture que pour éteindre l’incendie) restent vains. Lorsque les commissaires, jusque là très passifs (David Purley a même dû arracher un extincteur des mains de l’un d’entre eux) parviennent enfin à éteindre l’incendie et à retourner la March, il est déjà trop tard, et Roger Williamson, trop longtemps privé d’oxygène, est mort asphyxié."


Le casque brulé après le crash.

Image

Image

Image

_________________
Breaking the Law

Image


Dim 19 DĂ©c 2010 19:31
Profil
Gehaltho Berugarwa!
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 8 Juil 2007 23:24
Messages: 12362
Ă‚ge: 27
Localisation: Au madiZtan (RĂ©gion Centre sinon !)
Message 
Pas obligatoirement fatal, car sinon j'aurai mis fin a mes jours si Wurz serait mort :mrgreen:

_________________
Dans l'idéal, nous somme ce que nous imaginons. Dans la réalité nous sommes ce que nous accomplissons. (Ayrton Senna)
Wurz, B.Senna | VET, ALO, NAS, MAS, ROS, HAM, TRU | Williams, Ferrari, 1Malaysia, Sauber, Stewart, Benetton | Gerhard Berger Way of Life
FGP1 : SaĂŻdi Sport-Renault, 1er du GP d'Australie 2006 - GP de Spa 2007 ; 8 podiums

Illustrations | Twitch !

Team FF1 Image
(©Pénélope)


Dim 19 DĂ©c 2010 19:51
Profil
Afficher les messages postĂ©s depuis:  Trier par  


Poster un nouveau sujet RĂ©pondre au sujet  [ 97 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller Ă :  
cron
Powered by phpBB ©
Designed Vjacheslav Trushkin and Otagun.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO