Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
[fun] Présentations des personnages 
Auteur Message
Admin
Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 22 Aoû 2008 00:37
Messages: 17476
Âge: 29
Message 
Dernier message de la page précédente :
Le championnat kirghize de course de côte :mrgreen:

_________________
GO KIMI !


Jeu 30 Sep 2010 18:20
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 7 Déc 2009 19:58
Messages: 2360
Âge: 26
Localisation: Marseille - 13eme.
Message 
fankonost a écrit:
Le championnat kirghize de course de côte :mrgreen:



ça envoie du rêve ça ! :P
Mais la discipline [Mode Montanaïlle] inzewave [Mode Montanaille] c'est le championnat cambodgiens de tondeuse à gazon à moteur Rocchi.

_________________
Image
F1Drivers Fan Club de Ricciardo, Bottas, Bianchi, Perez, Vergne
Best Other Drivers : Wickens, Bird, Heidfeld, Fisichella, Winterbottom, Hinchcliffe, Montoya, Webber.


Jeu 30 Sep 2010 19:31
Profil
Angry Formula One Nerd
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 6 Juil 2008 16:35
Messages: 21191
Âge: 26
Localisation: Lorraine (54)
Message 
Docky Président :lol: :lol: :mrgreen:

_________________
Image


Jeu 30 Sep 2010 20:45
Profil Site Internet
Champion du monde F1
Champion du monde F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 13 Avr 2009 11:55
Messages: 5407
Âge: 20
Localisation: Saint-Brieuc (22)
Message 
1925: Naissance du monsieur
1939: Guerre
1943: Appelé par l'armée française
1944: Gravement blessé, il sera handicapé a vie
1945: Fin de la guerre
1953: S'exile en Finlande
1957: Voyage autour du monde, l'avion a un terrible crash au Japon et il n'y a que 2 survivants, il faut passer a l’hôpital
1958: Sort (enfin) de l’Hôpital
1960: achète un maison au japon, sur les lieux du crash de l'avion
1965: Pour ses 40ans, se voit offrir une télévision
1966: Apres avoir vu quelques extraits, se prend de passion pour la Formule 1
1968: Crée son écurie, Le Nom: Pillet Racing
1969: 11eme du championnat
1970: 12eme du championnat
1971: Recrute en fin des vrais pilotes: Miles et Servoz-gavin Bilan: 9eme avec 3 points
1972: avec Beltoise et Stommelen: 10eme (4 points)
1973: De Adamich et Ganley sont les pilotes officiels: 9eme (11points)
1974: De Adamich et Van Lennep: 8eme (10 points) dont un premier podium
1975: Merzario et Beltoise: 7eme (12 points)
1976: Van Lennep et Donohue: 6eme: 13.5 points
1977: Stommelen et Pace: 8eme (13points)
Se casse le bras qu'il lui restait en se faisant percuter par une de ses voituresz au ralenti
1978: Pace et Stuck: 9eme (14 points)
1979: Stuck et Patrese: 8eme (16 points)
1980: Les finances de l'équipe sont tres basses: Stuck et Patrese: 9eme (6points)
1981: Grace a un nouveau sponsor, les finances repartent de l'avant: Patrese et Daly: 5eme (15points)
1982: Patrese et Surer: 8eme (12points)
1983: Patrese et Daly: 10eme (18 points)
1984: Patrese et Cecotto: 6eme (19points)
1985: Patrese et Fabi: 7eme (19points)
1986: Patrese et Bellof: 7eme (22points)
1987: Patrese et Alliot: 7eme (12 points)
1988: Patrese et Fabi: 6eme (19points)
1989: Patrese et Nakajima: 4eme (23 points)
1990: patrese et Alliot: 5eme (31 points)
1991: Faillite de l'équipe
1997: Le patron manque de se suicider
2003: s'exile a Hokkaido
0007: revient en fgp2: 1er podium
0008: Bottas et Kunimoto
2005: ???

_________________
Image ヽ(◉◡◔)ノ


Ven 1 Oct 2010 07:13
Profil
Admin
Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 22 Aoû 2008 00:37
Messages: 17476
Âge: 29
Message 
Ton crash au Japon me fait penser à un vrai crash, celui du vol 123 de Japan Airlines :|

_________________
GO KIMI !


Ven 1 Oct 2010 08:23
Profil
Seul fan de Prost GP
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 29 Juin 2009 17:37
Messages: 1716
Âge: 23
Localisation: Roz-Landrieux, Bretagne, France
Message 
Pour l'instant je bosse dessus, sa avance pas dur:
[Montrer] Spoiler:
Image

(Noter l'air de ressemblance avec Bernie quand je réfléchit... :mrgreen: )


Ven 1 Oct 2010 12:16
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 7 Déc 2009 19:58
Messages: 2360
Âge: 26
Localisation: Marseille - 13eme.
Message 
j'ai 30 secondes, pour te dire que tu étais surement un ancien pape de la religion animaliste, dont la femme se prenommait Sophie.

Bisou. :ugeek:

_________________
Image
F1Drivers Fan Club de Ricciardo, Bottas, Bianchi, Perez, Vergne
Best Other Drivers : Wickens, Bird, Heidfeld, Fisichella, Winterbottom, Hinchcliffe, Montoya, Webber.


Ven 1 Oct 2010 19:51
Profil
Légende du FGPC
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 15 Sep 2008 12:04
Messages: 1275
Âge: 32
Localisation: Metz
Message 
Bon comme je me faisais chier, et que j'avais un peu de temps et beaucoup d'imagination, j'ai pondu ca.
Je l'ai mis ici, parceque c'est carrément fantastique, donc ...
Je suis pas sur que ca plaira à tout le monde, mais bon ...

PS :Je viens de le relire et en fait c'est assez violent. C'était pas voulu mais âmes sensibles s'abstenir quand même :lol:

10 Octobre 2004 – Suzuka – Japon
Le 17e et avant dernier Grand Prix de la saison de Formule 1 vient de s’achever à Suzuka, au Japon. Michael Schumacher, le sextuple champion du monde, vient de remporter la course.
Il est dors et déjà assuré du titre de champion du monde pilote, et Ferrari engrange un nouveau titre constructeur.

10 Octobre 2004 – Suzuka – Japon
Il est 17h58 ici à Suzuka et une explosion vient d’avoir lieu sur le circuit.
Une partie de la tribune principale vient à l’instant même de s’effondrer, celle-ci venait de se vider quelques heures à peine après la fin du Grand Prix de Formule 1.

Nous n’avons pas plus d’explications à vous donner pour l’instant. Nous ne savons pas s’il y aurait des victimes. Néanmoins, la piste terroriste n’est pas à exclure.

11 Octobre 2004 – Suzuka – Japon
Flash Spécial d’information sur la BBC
L’explosion qui a eu lieu hier après midi sur le circuit de Suzuka au Japon, serait le fruit d’une attaque terroriste selon les premières déclarations de la police japonaise. Une partie des engins explosifs n’auraient pas fonctionnés et seraient intact, mais l’information n’est toujours pas confirmée à l’heure actuelle.
Rappelons que 4 personnes ont trouvés la mort dans cet attentat et 7 autres sont dans un état grave. Il s’agissait de personnels de sécurité et de propreté du circuit.

13 Octobre 2004 – Lieu inconnu
Nous sommes à présent certain que l’attentat perpétré contre le Grand Prix de Formule 1 n’a pas fonctionné comme prévus, les engins explosifs auraient du se déclencher pendant la course, alors que la tribune aurait été pleine de spectateurs.
Cette attaque n’a toujours pas été revendiquée.

15 Octobre 2004 – Londres - Angleterre
Max Mosley condamne à son tour l’attentat de Suzuka, revendiqué dans la matinée par un groupuscule terroriste « environnementaliste » dénommé, Earth Us, via une vidéo déposée sur myspace. Ils y exposent leur doctrine environnementaliste et accusent la course automobile de « salir inutilement et injustement notre oxygène », et menacent directement la FIA si celle-ci ne renonce pas immédiatement à organiser de nouveaux événement sportifs.

Le président de la FIA annonce clairement et sans ambigüités qu’il ne pliera pas, et que le prochain Rallye WRC, ainsi que la dernière manche du championnat de Formule 1 auront bien lieu. Mosley a reçu le soutien de l’ONU, et compte tripler la sécurité des prochaines courses.

22 Octobre 2004 – Sao Paulo – Brésil
Il règne ici la confusion la plus totale, après que l’ensemble des tribunes et des paddocks du circuit d’Interlagos ont été évacués en urgence. L’information reste à confirmer mais un individu aurait été interpelé par la police brésilienne lors d’un banal contrôle d’identité, avec un sac à dos rempli d’explosifs.
Jenson Button nous a confié sa peur, et Jarno Trulli, qui était accompagné de sa femme et des ses enfants pour ce GP, aurait déjà quitté le Brésil à bord de son Jet Privé.

Rappelons qu’hier matin, Bernie Ecclestone a été victime d’une tentative d’enlèvements par des hommes armés, alors qu’il se rendait sur le circuit.

Le Grand Prix devrait vraisemblablement être annulé, la bonne marche de l’événement ne pouvant désormais plus être véritablement assuré.

22 Octobre 2004 – Paris – France
Un attentat à la voiture piégée vient d’être évité de justesse ce soir. La collaboration des services de renseignements britanniques et français ont permis d’interpeler 3 hommes qui projetaient une attaque à la voiture piégée contre le siège de la Fédération Internationale de l’Automobile ce soir, au cœur de Paris.
Les 3 hommes font partie du groupe terroriste Earth Us qui a également sévit à Sao Paulo dans la journée. Une double attaque était prévue afin de mettre leurs menaces à exécution.

23 Octobre 2004 - Lieu inconnu
Earth Us revendique l’intégralité des actes terroristes survenus ce hier en marge du GP du Brésil, et contre le siège de la FIA à Paris. Le groupe terroriste se dit satisfait de l’annulation de la manche brésilienne de F1, malgré le fait que toutes leurs tentatives aient échoué. « Maintenant que nous avons toute votre attention, Earth Us exige la dissolution immédiate et sans conditions de la FIA sous peine de nouvelles représailles. »

18 Novembre 2004 – Paris – France
« La Fédération Internationale de l’Automobile, avec l’accord et le soutien du Parlement de l’Union Européenne, ainsi que des gouvernements Brésilien, Japonais, Américains, Canadiens, Australiens et Turque, annonce la suspension à effet immédiat du Championnat du Monde de Formule 1. Cette suspension a pour but de garantir la sécurité des agents, et membres de la Fédération Internationale de l’Automobile, ainsi que des collaborateurs et fans à travers le monde suite aux menaces terroristes dont nous sommes la cible. » Telle est la réponse de la FIA face à l’état de crise mondial dont elle est aujourd’hui la cible.

Rappelons qu’il y a 3 jours, les membres du comité exécutif ont été pris en otages et directement menacés par un commando de 8 hommes, du groupe terroriste Earth Us. Ils ont finalement été maitrisés par le GIGN, après plus de 10 heures de négociations. Six hommes ont perdus la vie, dont 1 membre du comité.

6 Décembre 2005 – Rome – Italie
Un an après les tragiques incidents survenus au Japon, au Brésil et en France, quatre mois, après que la cellule terroriste Earth Us soit démembrée et que leurs leaders soient enfin retrouvés, un homme est bien décidé à faire renaitre la défunte série Formule 1 de ses cendres.
Cet homme se nomme Jtarj, avec le soutien d’ex membres influents de la FIA, de certains constructeurs mondiaux et de nombreuses personnalités du monde auto, il vient de créer une nouvelle fédération de sport auto, le Formula Grand Prix Championship.
Cette fédération compte déjà deux disciplines, le Formula Grand Prix 1 et le Formula Grand Prix Two.

Les inscriptions viennent juste d’ouvrir …



Je me suis un peu vautré dans les dates, d'ou la petite pirouette à la fin :mrgreen:

_________________
DRINK BEER


Mer 8 Déc 2010 23:01
Profil
Aoustin Powers
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Juil 2007 15:33
Messages: 5048
Âge: 23
Localisation: Gironde
Message 
C'est vraiment pas mal ce que tu as ecrit :)


Mer 8 Déc 2010 23:12
Profil
Message 
J'aime beaucoup. :wink:
Limite en censurant un peu, en restant dans le sujet et en faisant gaffe aux dates, ça pourrait même servir d'introduction au nouveau mag de notre cher gourou. 8-)
Tu nous retravailles ça un chouia, et c'est parfait. :)

EDIT: Ah bah JtarJ a fait mieux apparemment dans le topic en question.


Mer 8 Déc 2010 23:37
Légende du FGPC
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 15 Sep 2008 12:04
Messages: 1275
Âge: 32
Localisation: Metz
Message 
cool merci :wink:

c'est marrant on a posté tout les deux à 1 minute d'intervalle :lol:

_________________
DRINK BEER


Jeu 9 Déc 2010 17:52
Profil
Fan de Sergio Perez
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Juil 2010 21:23
Messages: 7501
Âge: 22
Message 
Bon je me lance :P

Marco
Né le 29/12/1974 (né en 1994 dans la vraie vie :mrgreen: ) à Poissy (78)
Vit à Monaco
181 cm, 70 kg

1988: Débuts en Karting.
1989: Devient champion d'ÃŽle de France de Karting.
1990: Devient champion de France de Karting pour sa première tentative.
1991: Fait le doublé championnat d'Europe et championnat du monde de Karting.
1992: Poursuit sa carrière en Angleterre en Formule Ford. Il accomplit une saison parfaite et archi domine le championnat ainsi que le Formula Ford Festival.
1993: Passe en Formule 3 française. Il accomplit une bonne première saison.
1994: Est sacré champion de Formule 3 française. Remporte le grand prix de Macao la même année.
1995: Passe en F3000. Il réalise une saison blanche dans la plus petite écurie du plateau.
1996: Encore en F3000. Il finit 9ème du championnat avec 1 victoire au compteur.
1997: Rempile encore en F3000. Il finit vice champion (3 victoires) et obtient un test en F1 avec Jordan à la fin de l'année.
1998: Devient 3ème pilote de l'écurie Jordan, il établit un programme en endurance avec l'équipe Panoz Motorsports. Avec Eric Bernard et David Brabham, il gagne l'USRRC (United States Road Racing Championship), ainsi que Petit le Mans dans la catégorie GT1. Il finit 7ème aux 24h du Mans
1999: Rempile chez Panoz mais quitte Jordan et le petit monde de la Formule 1. Ça sera une grande année pour lui car il remporte, avec Eric Bernard et David Brabham, la première édition de l'American Le Mans Series. Il finit encore 7ème au Mans et décide de quitter l'endurance pour le CART.
2000: Il participe au championnat CART et impressionne en finissant 3ème de l'Indy 500 et second au classement final.
2001: Il rempile en CART et s'adjuge le titre ainsi que l'Indy 500.
2002: Il va essayer de défendre son titre mais abandonne à Indianapolis (abandon au 115ème tour suite à un problème mécanique). Il finit 10ème au classement et quitte la discipline à la fin de la saison
2003 : Il s’éloigne des paddocks. On ne le reverra qu’au 24 Heures du Mans. Il finit 5ème du général (avec une Panoz LMP-01). Il prend sa retraite sportive à la fin de l’année et se consacre à un projet.
2004: Il monte sa propre équipe de course le Marco Racing. Il réussit à se trouver un siège pour son écurie (à Guyancourt dans les anciens bureaux de Prost GP) et à trouver l’argent nécessaire pour que l’écurie soit en bonne santé financière. Il développe aussi une formule de promotion qui va servir (Il ne le sait pas encore) pour le championnat FGP2 de 2005. La F1 disparaît en fin de saison et laisse sa place au FGP1 tout comme la F3000 qui laisse sa place au FGP2.
2005: Il participera au championnat FGP2 avec son équipe, la Marco Racing

_________________
Image

Sergio Perez - Nico Rosberg - Daniel Ricciardo - Jenson Button - Kamui Kobayashi #ForzaJules


Dernière édition par Marco le Sam 9 Juil 2011 18:55, édité 7 fois.



Ven 10 Déc 2010 17:33
Profil
#41 - Le Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 8 Jan 2009 18:41
Messages: 11503
Âge: 26
Localisation: Saint valéry sur somme - Dieppe
Message 
Allez, je refait l'historique :lol: :

Adrien Eugène Paul Formula
1m74, 65kg.
Vrai âge : 20 ans
Age dans le jeu : 30 ans
Profession : Patron d’écurie, président de Formula Automobile Group.
Domicilié à Saint-Valéry sur Somme, Picardie, France.
Statut Matrimonial : Fiancé, un enfant (Le deuxième arrive).
Hobby : Le sport automobile, le rugby, le design, l’informatique.

1589 : Bah il n’était pas encore né.
1974 : Conception de Formula (Oui on y était :mrgreen: )
1975 : Naissance de Adrien Eugène Paul Formula.
1975 et 10 secondes : Arrache la moustache de Madame Maurice.
1975 et 3 mois : Dit ses premiers mots : « Téléphone maison ! » :shock:
1979 : Essaye un karting.
1982 : Tire la bourre avec son voisin dans sa rue en vélo, gagnera avec 25 seconde d’avance, mais sera déclassé pour départ anticipé. Il fera appel, mais celle-ci est rejeté. :evil:
1986 : Commence le karting dans son département, se fait remarquer pour son coup de volant.
1987 : Débute au championnat de France Junior de karting, 1 victoire, 8ème au classement.
1988 : Championnat de France Junior de karting, 4 victoires, 2ème au classement.
1989 : Championnat de France Cadet de karting, 6 victoires, champion.
1990 : Championnat de France de karting, 3 victoires, 4ème au championnat.
Commence les études de mécaniciens automobiles au Lycée de Rue, demande à être soutenue pour sa carrière, mais cette demande sera refusé pour cause de non-crédibilité.
1991 : Championnat de France de karting, 4 victoires, 3ème au championnat.
1992 : Championnat de France de karting, 7 victoires, champion.
Obtiens son BEP de Mécanicien Automobile.
Continue ses études quand même, ça peut servir.
1993 : Championnat de Formule Renault, 1 victoire, 7ème au classement.
1994 : Championnat de Formule Renault, 3 victoires, 5ème au classement.
Obtiens son Bac de Mécanicien Automobile, avec mention.
1995 : Championnat de Formule 3000, 2 victoires, 6ème au classement.
1996 : Championnat de Formule 3000, 3 victoires, 5ème au classement.
Pilote essayeur Minardi.
1997 : Championnat de Formule 3000, 4 victoires, 2ème au classement.
Pilote essayeur Minardi, puis Prost.
1998 : Se tourne vers l'endurance avec BMW.
De 1999 à 2002 : Il s'engage dans la plupart des championnats mondiales, tels le CART et l'endurance, avec plusieurs participations aux 24 Heures du Mans :mrgreen:
Fin 2001 : Il quitte WR pour un désaccord du contrat.
Décembre 2001 : Il crée un bureau d’étude automobile, pour la création d’une future marque.
2002 : Rejoint le programme d’endurance de Pescarolo Sport pour participer au 24 Heures du Mans.
Juin 2002 : Il remporte avec Sébastien Bourdais et Pedro Lamy les 24 Heures du Mans.
Fin 2003 : Annonce qu’il arrête la compétition en tant que professionnel et promet de revenir dans les paddocks avec sa propre équipe.
Début 2004 : Crée le groupe « Formula Automobiles », et présente la Castellet et la Generation en prototype à Madrid.
Juin 2004 : Il crée Formula Racing Developpement.
Aout 2004 : Avec le soutien de la FFSA, il reprend le contrôle des World Series by Renault, qui deviendront en 2005 les Formula World Series, proposant ainsi quatre catégories de courses.
Octobre 2004 : Son dossier pour le FGP2 en tant que fournisseur châssis échoue face à Marco Technologie.
Il confirme les Formula World Series pour 2005, et aussi la rumeur d’un retour en sport auto.
Janvier 2005 : Le Formula Racing est officialisé en tant que nouvelles équipes du FGP1.

_________________
ImageImageImageImage
Vivre ! Tous les moments qu'on a rêvés de vivre ! Que ça aime, que ça tienne, que ça casse ! Respirer chaque minute qu'on respire !
Rock'n'roll Attitude - J.Hallyday/M.Berger


Ven 10 Déc 2010 19:46
Profil Site Internet
Fan de Sergio Perez
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 29 Juil 2010 21:23
Messages: 7501
Âge: 22
Message 
J'ai édité mon histoire pour qu'elle soit plus cohérente avec l'histoire du FGPC.

_________________
Image

Sergio Perez - Nico Rosberg - Daniel Ricciardo - Jenson Button - Kamui Kobayashi #ForzaJules


Sam 15 Jan 2011 20:15
Profil
Champion du monde F1
Champion du monde F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 13 Avr 2009 11:55
Messages: 5407
Âge: 20
Localisation: Saint-Brieuc (22)
Message 
1970: naissance du petit bigblazer
1971: ouin!!!!!!
1972: crée son équipe de formule 2 (en fait, dirigée par son père)
1976: commence une carrière de karting
1983: étant trop mauvais, il abandonne l'idée de devenir pilote, toutefois, il continue par plaisir
1984: l'équipe Bigblazer de F2, arrive en F3
1988: devient officiellement patron de l'équipe de formule 3 Bigblazer
1991: l'équipe termine a la dernière place du classment 2 saisons de suite, Bigblazer s'exhile au groenland pendant 3 ans
1994: Il revient en Europe, motivé a réussir a faire gagné une "bigblazer", malheureusement, le budget est au plus bas et l'entreprise Plug-In qui vient d'être créé par mr Pleuggue-Inne , qui construit des technologies électriques pour voitures rachète la Team et Bigblazer est viré
1999: L'équipe peine a obtenir des résultats et Giancarlo Fusiguali est nommé a la tête de l'équipe
Pendant ce temps, bigblazer s'implique dans l'équipe française, Darneau GP.
2000: bigblazer mené a la tête de Darneau GP
2002: l'équipe Pleugue-Inne rachète bigblazer qui a fait ses preuves en faisant remporter 4 victoire aux pilote de Darneau GP.
Bigblazer est nommé en tant que conseillé de l'équipe de f3 italienne
2004: après trois saisons ratées en f3 italienne Fusiguali est viré, et bigblazer est nommé a la tête de l'équipe
malheureusement, le FGPC arrive et Pleugue-Inne se retire de la f3 italienne, faute de budget
Mais une rentrée d'argent importante pour l'entreprise permet a l'équipe de repartir et de s'inscrire au tout nouveau championnat de FGP2 avec des ambitions en hausse par rapport aux saisons en f3.
2005: une nouvelle saisons s'annonce, mais le père de bigblazer meurt d'un cancer a seulement 58 ans

_________________
Image ヽ(◉◡◔)ノ


Sam 15 Jan 2011 20:37
Profil
Gehaltho Berugarwa!
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 8 Juil 2007 23:24
Messages: 12437
Âge: 27
Localisation: Au madiZtan (Région Centre sinon !)
Message 
Je refais ma carrière les gars :

EDIT du 29 Janvier 2011 (remise à zéro)

*NB* *certains éléments de cette biographie sont inspiré ou directement reprit sur des faits que j'ai réellement vécu*

Wahid-Salem Saïdi, dit Wahid Saïdi.

Image
Wahid, à 20 ans.

1m80, 49kg.
Vrai âge : 20 ans
Age dans le jeu : 30 ans
Profession : homme d'art et pilote/patron en sport automobile.
Domicilié à Boulogne-Billancourt, France
Statu Matrimonial : célibataire
Hobby : le dessin, le sport automobile, le théâtre, le tennis, la musique et la basse, la mode et les beaux smokings, la cuisine, et le café.

1972-1974
Karima Saïdi, jeune fille récemment diplômé en stylisme, rencontre Kaled Houd à Dreux, une ville aux alentours de Paris. Le couple marche bien (enfin... je crois :mrgreen: ), et ils se disent qu'il serait peut-être temps d'avoir un enfant. Ils en veulent qu'un seul, qui veulent l'appeler "Wahid" ("l'unique")

1975
le 24 septembre naît Wahid-Salem Saïdi Houd à l'hôpital Victor Jousselin, à Dreux... sauf qu'il est pas seul, car il est accompagné de Mohamed-Yassine

1976
alors qu'il a a peine 1 an, il montre déjà un curieux intérêt pour les voitures, et surtout pour les travaux manuels : il passe des heures à construire avec des Lego des structures sophistiqué, avec la complicité de son frère jumeau.

1978
c'est le premier tournant de sa vie : il ne parles que très rarement, ou pour dire des choses bien trop compliqué pour son âge. Examiné à la hâte par un médecin-psychiatre, le Docteur Valentino Goofy, son constat est sans appel : il serait Autiste. Victime donc d'une maladie pas encore parfaitement documenté à l'époque, il sera confié à un Hôpital de Jour.

1982
finalement, il s'avèrera que le bilan est erroné, et donc qu'il a subi des soins à tord. Ses parents sont soulagé, et pensent que le calvaire est fini... mais il n'en est rien. Wahid est affecté à vie, et les psychologues sont assez pessimiste : il ne s'en sortira jamais et n'aura pas le niveau Bac.

A noter que Thriller de Michael Jackson, Straith form the Heart de Patrice Rushen et Nigthfly de Donald Fagen sont sorti et que papa et maman Saïdi se sont empressé de les acheter car ce sont les meilleurs album du siècle, mais on s'en fout au fond.

1983
Pourtant, il présentera plusieurs dons : il dessine pour appuyer ses idées, fait des collages en papiers de voitures, s'exprime avec un langage riche et sophistiqué, et s'amuse à imaginer des engins, chercher à pianoter sur le Fender Rhodes de la famille, ou à écrire des pièces de théâtre qu'il met en scène avec ses frères et cousins. C'est un futur artiste, sans aucuns doutes !

1984-1991
c'est décidément un mordu de sport-automobile, et surtout de F1 ! il suit toute les séances, toute les courses, en compagnie de son frère jumeau. Grand fan de Gerhard Berger, Ayrton Senna, Alain Prost et Pierluigi Martini, il devient déjà supporteur de Alfa Romeo, puis de Benetton, et dessine systématiquement chaque scène marquante des courses et les voitures présente chaque année. Féru de mécanique, il apprendra en observant scrupuleusement les photos de moteurs dans les magazines
Néanmoins il n'en oublie pas ses premiers amours, et poursuit le design et le théâtre. Après quelques années à se perfectionner au Piano Rhodes, il s'essayera à la basse.

1992
alors qu'il est en Première L, et voyant son intérêt pour la F1 et le sport-automobile, son père lui promet qu'il lui financera une saison de karting 125cc si il a son bac l'année suivante.

1993
Wahid accède a la Terminal. Souvent décrit comme un sur-doué par les professeurs, il peinera à concrétiser les espoirs placé en lui, si ce n'est en français, sport et art (comme par hasard), où il y montrera une sensibilité artistique très intéressante. Mais au terme d'un scénario incroyable, il a son Bac : il lui fallait deux 17 aux rattrapage, il est obtiendra.

1994
Promesse tenue ! en même temps que son entrée en Art du Spectacle, Wahid Saïdi se voit offrir un kart 125cc et participe au championnat de France. Très rapidement, il se montrera fougueux et loupera plusieurs bons résultats a cause de cela. Mais les premiers observateurs apprécie sa pointe de vitesse et son audace.

(The Return of Space Cowboy, le meilleur album de l'histoire est Jamiromerde, est sorti aufait)

1995
se rendant compte que aussi bien pour sa passion du pilotage que pour ses études il doit déménager, il s'installe dans un petit appartement à Milan, en Italie. Il roule en Super Kart, et sollicite le sponsoring de Alfa-Romeo. Septique au départ, la firme accepte, puis commence à être enthousiasmé par le caractère "Italien" du Drouais.

1996
c'est une grosse surprise : Alfa-Romeo aligne donc le jeune Wahid Saïdi en Tourisme, au coté de Giancarlo Fisichella, alors grand espoir italien, et Sandro Nannini. L'Alfa n'est pas à la hauteur des Audi, mais Wahid se fera remarquer à plusieurs occasions : rien que à la manche d'ouverture, il sortira de la piste à 320km/h et explosera sa voiture... le staff est donc inquiet, et lui recommande la prudence en qualification... il signera une surprenante 3ème place, et rentrera dans son box en disant "c'est bon, j'ai roulé lentement"... !
Heureusement, cette saison de DTM lui laissera le temps de terminer son double cursus : il sera agrée d'un diplôme d'art appliqué à l'université de Milan, en plus de sa licence d'art du spectacle obtenu en France.

Image
un Wahid Saïdi très spectaculaire avec la Squadra Alfa, avec un titre de Supertourisme Italien a la clée

A noter qu'il tentera les mythiques 500 Miles d'Indianapolis, à bord d'une Reynard-Ford sponsorisé par Sisley (une filial de Benetton). Qualifié au 24ème rang, il terminera certes l'épreuve, mais assez loin des leaders (avec le 3ème meilleur temps tout de même)

1997
A nouveau au service de la firme Milanaise (avec qui il remportera le championnat de supertourisme italien), il évoluera également chez les autres marques du Groupe Fiat : il sera l'un des pilotes de la Ferrari SP/333, et cette dernière, au comportement typé "F1", conviendra parfaitement à Wahid, qui fera des merveilles en IMSA. Il n'y restera néanmoins pas, dans la mesure où il ne s'adaptait pas au mode de vie à l'américaine "ici ce sont souvent des croyants, que dis-je, des illuminés, dont leur mauvaise foi n'est égalé que par leur stupidité. Bien évidement j'ai beaucoup de respect pour les intellectuels américains, qui sont remarquable, mais j'ai décidément du mal à accrocher à l'américain moyen - redneck dise-ils - a l'exception de la troisième semaine de Mai [jour des 500 miles d'Indianapolis, ndlr.], et ma virée à Tampa pour le skateboarding, je me suis jamais senti bien aux USA" . Son retour en france sera heureux, puisqu'il obtiendra, lors des 11ème Nuit de Molière, la récompense du Molière de la révélation théâtrale pour son interprétation de Zanetto dans "Les Jumeaux vénitiens".

Mais ce sera surtout en F1 qu'il aura une énorme influence... ami de Peter Sauber (qu'il a connu lors d'y voyage en Suisse, où il a voulu faire des courses illégales en montagne), ce dernier l'appellera en tant que pigiste... il aura pour responsabilité de conduire la voiture de Peter Sauber, faire les espressos dans le motor-home, produire un one-man show pour distraire le staff, et épauler Peter Sauber le samedi.

Le samedi, pendant le déjeuner, Wahid partage son repas avec Peter Sauber, Norberton Fontana, Jean Todt, Eddie Irvine, un mioche nommé Björn Wirdheim. Pour détendre cette atmosphère un peu (hum, beaucoup), tendu, l'Artiste sortira entre deux tranches de roosbeef que "ce serait marrant si Norberto [Fontana] aide Schumi en bloquant les Williams, comme ca Peter [Sauber] n'aura plus besoin de passer sous la table pour payer grocul [Todt] !". Et là, c'est le déclic : il n'a rien dit, mais Todt a retenu cette idée maléfique.

Image
Il ne le savait pas encore, mais Wahid a changé le cours de l'histoire avec sa plaisanterie.

Ainsi, en plein GP, Fontana bloquera Jacques Villeneuve, aidant Schumacher à conquérir son troisième titre. Wahid a, malgré lui, changé le cours de l'histoire, puisque Schumacher remportera un championnat qu'il n'aurait jamais dû gagner, et tous les autres jusqu'a la fin de la Formule 1.

1998
fâché avec une F1 déjà ennuyeuse, il acceptera à contre-cœur un emploi d'adjoint designer de Jon Woods, d'autant plus qu'il n'aura que peu d'influence dans le design de la Benetton B198. Néanmoins, ce passage chez les fabricants de pull lui permettra de rencontrer ce qui deviendra son ami et plus tard son pilote en FGP1 : Alexander Wurz. Naturellement, face à ces deux géants (bien que Wahid rende pas moins de 10cm au géant autrichien) excentrique, le courant passera bien.

Il s'illustrera pourtant dans un autre domaine, celui du rally ! le Groupe Fiat n'ayant pas d'engagement mondial en sport automobile à ce moment là, il proposera ses services à Toyota, qui a lancé la laborieuse, mais prometteuse, mise au point de la Corolla WRC. Au début copilote de Didier Auriol, il gagnera en sa compagnie le rally de Catalogne. Mieux, il aura l'opportunité de rouler au Tour de Corse, dans la mesure où le constructeur nippon engagera trois voitures ! ayant pour copilote un certain Adrien Formula (pilote BMW en endurance à cet époque), il y mettra ses capacités de pistard pour accrocher à l'asphalte corse. Auteur d'un beau chrono' le vendredi (8ème), il détruira son bouclier avant le second jour, l'obligeant à rouler plus "nerveusement". Multipliant ainsi les fautes, il devra sa sixième place qu'a sa fougue sur l'ultime spécial. L'expérience, bien que devant être renouvelé en Sardaigne, sera la seule de la saison pour Wahid Saïdi. Mais Toyota ne n'oubliera pas...

Image
Avec Didier Auriol, tout en souplesse.

Enfin, en 1998, lui, son père et ses frères (Yassine et Zinédine) fondent WYZ, une entreprise d'ingénierie et de design automobile.

Ah, et il en profitera pour s'acheter deux voitures de ses rêve : une Alfa GTV 94' (offerte par son sponsor), ainsi qu'une Lancia Stratos, dont il lui préparera le moteur pour en tirer 280ch.

1999
pour cette dernière année du millénaire (enfin, pour quelques crétins), Wahid Saïdi vivra une année remplie. En plus de sa poursuite de collaboration avec Benetton (où il ne réussira pas à gagner plus d'influence dans l'exécutif), il sera sollicité par les ballerines Repetto pour renouveler le design de leurs produits. Il rendra sa copie une semaine après, avec très peu de variations par rapport au modèle originale, se contenant de dire "on ne peut rien changer : elles sont déjà intemporel". Il se rendra donc également, une fois de plus malgré lui, responsable de la nouvelle image merdique que se donnera la firme. Néanmoins, cette réussite lui ouvrira les portes du design de chez Benetton Wear.

Mais ce sera surtout sur la piste qu'il connaîtra ses plus grosses émotions : Toyota, qui n'a pas oublié sa pointe de vitesse l'an passé, l'appelle pour piloter la GT-One au Mans. Il aura relativement peu de temps de roulage en course (seulement 6 heures), mais il sera intronisé "Pole Hunter". Il réussira dans la tâche que on lui a attribué, collant ainsi +5' aux Mercedes-Benz. Il roulera ensuite de 18h à 21h et de 5h à 8h, avec pour mission de creuser l'écart. "courir au Mans au lever du soleil est tout simplement magnifique, d'une poésie digne d'être admiré à travers ces amas de moteurs brutaux" commentera Wahid, visiblement sous le charme "a vrai dire, je n'ai pas dormi de toute la nuit, tant j'étais excité. Cela méritait de s'arrêter, s'asseoir dans une tribune, regarder les derniers rayons, et repenser que dix minutes plus tôt, on admirait l'aurore à bord d'une beauté rouge. Dans une course de vitesse, il est délicieusement paradoxal de s'arrêter de bouger, entre toute ces machines qui roulent à 300". Il n'en oubliera pas pour autant la course, puisqu'il acquittera de sa tâche avec brio.

Image
Le Drouais mène la meute, jusqu'a là tout va bien.

La suite on l'a connaît, alors que son collègue la menait à la victoire, elle crèvera à une heure de la fin, permettant ainsi au trio Dalmas-Martini-Formula de s'imposer avec leur BMW V12 !

Tout le clan Toyota sera évidement sous le choc, et leur leader, Ove Anderson, lancera, tel un cri de lion, un "on se retrouvera et on gagnera tous ensemble mes amis !" . Wahid, quant à lui, pleurera en silence, au fond du stand, se jurant qu'il gagnera un jour au Mans.

2000
à nouveau millénaire, nouveaux engagements, et ce sera dans pas moins de 13 pièces que Wahid Saïdi jouera ! ce dernier commencera également à signer ses premiers produits pour Benetton : simple mais ludique, ils feront un tabac en italie, ce qui compensera l'echec commercial aux USA. trouvant que dessiner des voitures c'est chouette, il en profitera pour lancer sa PME, nommé "WST".

Se souvenant de son échec au Mans, il annonce son envie de s'aligner à nouveau. Cela tombe bien, Audi a remarqué sa pointe de vitesse, et lui assignera le même rôle que chez Toyota. Le deal est le bon, et le dimanche à 16h05, Wahid lâche une larme sur le podium, mais de joie : il a enfin vaincu l'horloge. Se permettant une révérence (comme au théâtre !), il arrosera généreusement ses compagnons, ainsi que le triomphe de Audi.

Image
Saison frustrante de ALMS mais succès au Mans avec Audi.

Il roulera le reste de la saison en ALMS, toujours avec Audi, mais le succès ne sera pas au rendez-vous.

2001
une année assez vide, si ce n'est sur le plan théâtrale : en effet, le Drouais sera sollicité par la Ligue Francaise d'Inprovisation pour les représenter lors de la Coupe du Monde d'Improvisation. Prenant part à un intéréssant melting-pot de différents acteurs issus de différentes régions française, il connaîtront la consécration en s'imposant face au Québec en final. "c'est décidément une très belle période pour moi" lance-il "je me sent plus jeune que jamais, et prêt à soulever des montagnes : je n'ai peut-être pas emprunté le chemin de la Formule Un, mais je suis très heureux de mes choix, car je peux faire plusieurs activités que j'aime et me sentir vraiment 'moi' !"

Mais dans la mesure où une année n'est pas complète sans course, il disputera tout de même les 24h du Numburgring sur une Maserati 3200GT en équipage avec... le Dr. Valentino Goofy. Comme quoi, Wahid n'est décidément pas rancunier de l'orientation qu'a prit sa vie.

2002
La F1 est décidément plus ennuyeuse que jamais, ce qui incitera notre jeune ami à ne toujours pas rouler ici... si ce n'est en tant que essayeur de l'ombre chez Toyota. Hélas, il ne pourra pas rouler ! étant venu au Japon pour rien, il occupera donc son temps libre en s'essayant à la F3 Japonaise, le temps de 2 manches. Ce sera une seconde ligne mais aussi beaucoup de désillusion, dans la mesure où il se fera harponner par Yamamoto lors de la première course, et sera la lanterne rouge de la seconde. Heureusement, il trouvera du plaisir à collaborer avec le créateur Kenzo, qui lui laissera carte blanche pour renouveler la gamme de chaussures. Wahid dira plus tard avoir puisé son inspiration dans le mode de vie japonais "les japonais sont vraiment surprenant, mais ils sont les seuls a avoir su concilier tradition et technologie. Dans un corp de pierre et intransigeant, ils cachent une émotion et une chaleur que, hélas, beaucoup de peuples ont perdu. A vrai dire, je ne comprends pas pourquoi ils admirent tant le monde occidental : ce serait plutôt à nous de prendre des leçons auprès d'eux, en restant humble face à leur savoir leur pureté d'esprit. Ils comprennent encore la poésie qui peuvent entourer les choses". SEGA lui proposera de relooker Sonic, mais Wahid déclinera l'offre, dans la mesure où il est déçu que SEGA n'ai pas perduré dans le hardware.

2003
Voulant avoir le cœur net sur son potentiel en monoplace, Wahid Saïdi tentera une percée en World Series by Nissan, championnat alors en vogue, et en passe de dépasser la F3000. Il signera, à la surprise général, chez Pons Racing. Comme d'habitude, ce sera du Wahid tout craché : quelques abandons ou résultats perdu par excès d'optimisme, mais 4 poles position, une première pour un rookie ! il s'imposera même à deux reprise, prouvant ainsi qu'il peut avoir un avenir en monoplace, plus haut, un jour peut-être...

Image
A 28 ans, Wahid n'est finalement pas cuit pour la monoplace

Le peu de temps libre qui lui restera servira à se mettre au skateboard : forcément, il ne sera jamais les X-Games, mais au moins il sait taper des beaux ollie/boneless, lui.

2004
il s'installera enfin à nouveau à Paris (et adopte un chien, "Dinorah, Dinorah"), d'abords pour être plus proche des metteurs en scène, mais ensuite pour son nouveau projet : fonder une équipe avec son frère jumeau : la Scuderia Saïdi Bros WYZ. Ayant étudié plusieurs possibilités, ils décideront finalement de s'engager en rally-historique, en attendant autre chose... le Team possèdera quelques Volvo, et achètera un local à Orebrö, où Yassine lui préparera une SAAB 96 V4, que Wahid surnommera "Pauline" (du nom d'une conquête récente), lançant ainsi une tradition de noms féminin pour ses voitures . Une fois de plus véloce, bien que pas vraiment fait pour le rally, Wahid remportera l'East African Safari, avec Marc Héaufront en tant que copilote. Il ne pourra néanmoins rien face à la DEM, qui remportera le championnat avec une Volvo 544.

Image
Sur la neige ou dans la boue, Wahid est toujours chaud à pousser sa "Pauline" !

Dans la mesure où le rally historique ne l'occupera que très peu de temps durant l'année, il écrira un livre sur les meilleurs café à Paris, noté et numéroté, et prêtera ses talents de comédien dans le film "Les Seigneurs de Dogtown", en compagnie de son frère jumeau, Yassine Saïdi.

A la fin de l'année, il recevra un coup de fil surprenant de JtarJ, lui annonçant que une nouvelle discipline est née : le FGP1. Wahid Saïdi est évidement intéressé, et s'inscrit, pendant que son frère se charge du FGP2. Après une mini conférence dynamitienne, il rachètera l'île Seguin à Renault, et y établira son atelier, qu'il a cherché à le rendre agréable à vivre : "c'est certes un atelier, mais je voulais aussi qu'il reflète différentes ambiances. Il est vieux est vétuste, mais j'ai voulu garder certaines zones ainsi : les poutres de métal rivelé et rouillé ont leur charme, et une statue imposante, a la fois angoissante et rassurante, comme un arbre qui couvre une foret. En hiver, quand je suis seul dans mes locaux, on y entends même le vent qui frappe les murs, faisant vibrer ces géants de métal. Ils semblent parler, ils semblent raconter leur passé, à la fois avec ces son rauque et sourd, mais aussi avec leur rouille et leur peinture écaillé. Ils renvoient à une autre époque de l'automobile. Les flaques d'huiles restent incrusté, comme pour témoigner, et la poussière forme des tas lourds qui est magnétisé au sol. Je me serai bien allongé d'ailleurs, pour mieux percevoir ces sons et ces vibrations triste, me sentir possédé par cette mélancolie propre aux constructions de l'homme. J'ai également une salle à l'étage, qui est mieux aménager, et en principe faite pour recevoir et écrire mes mails. Mais il n'en est rien, et je m'en sert surtout pour m'asseoir devant le piano, et penser à des notes, sans les jouer, et pourtant les entendre résonner mieux que si je les avais joué, tant l'esprit peut être puissant de persuasion et de créativité. Ou tout simplement m'allonger sur le lit et contempler par le Velux la pluie qui tombe sur ce morne mais poétique Paris" [*je vous jure que je n'étais pas sous l'emprise de drogue en composant cela !*]

Image Image Image
Voici donc la nouvelle rampe de lancement de la Scuderia Saïdi

Les négociations seront difficile, mais connaîtront heureusement par moments des dénouements heureux. Il signera ainsi avec Toyota, Denso, et ses deux anciens amis rencontré en F1, Jarno Trulli et Alexander Wurz. C'est son team de rêve et les négociations ne sont pas fini !

2005
a peine le temps de passer le réveillon avec sa nouvelle conquête, une comédienne surprenante brune aux cheveux bouclé, que Wahid doit décoller pour Jerez : actuellement, c'est les premiers essais de la nouvelle TWR-S 01. (TWR en l'honneur de Tom Walkinshaw, un personnage que admirait le Drouais) . Mais il ne penses pas arrêter le pilotage, dans la mesure où il cherche à monter un projet avec son ami Maxime Fisico au BTCC.


(j'ai commencé à écrire à 21h, et j'ai fini à 4h du matin, et ce non stop... j'espère que quelques uns liront :mrgreen: :oops: )

_________________
Dans l'idéal, nous somme ce que nous imaginons. Dans la réalité nous sommes ce que nous accomplissons. (Ayrton Senna)
Wurz, B.Senna | VET, ALO, NAS, MAS, ROS, HAM, TRU | Williams, Ferrari, 1Malaysia, Sauber, Stewart, Benetton | Gerhard Berger Way of Life
FGP1 : Saïdi Sport-Renault, 1er du GP d'Australie 2006 - GP de Spa 2007 ; 8 podiums

Illustrations | Twitch !

Team FF1 Image
(©Pénélope)


Dernière édition par Moka le Sam 29 Jan 2011 06:39, édité 3 fois.



Sam 29 Jan 2011 04:20
Profil
Supersonic Lover
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 10 Avr 2007 19:41
Messages: 2706
Âge: 27
Localisation: Caen, Normandie réunifiée.
Message 
Là Wahid il a vraiment pété un cable sur la description du truc de l'Ile Seguin, et encore, vous avez pas eu la version originale qui incluait la "mythique" (enfin du moins dans mon cercle d'amis) phrase qu'avait entendu ma copine lors d'un cours en archictecture contemporaine :

Professeur d'histoire des arts contemporains a écrit:
Le béton, c'est sensuel. Vous ne pouvez pas le comprendre tant que vous n'avez pas caressé un mur de béton chaud au soleil couchant
.

Bon, allez, à mon tour de faire ma bio' (on avait prévu de faire un tarif de groupe) :

Mohamed-Yassine Saïdi, dit Yassence Saïdi. (le Mohamed c'est seulement sur ma carte d'identité :mrgreen:)

Image

Yassine Saïdi à 20 ans.

1m74, 54kg.
Vrai âge : 20 ans
Age dans le jeu : 30 ans
Profession : ingénieur, skateboardeur / patron d'écurie.
Domicilié à Orebro, en Suède.
Statu Matrimonial : fiancé.
Hobbies : la photographie, le remix, skater, l'économie, les mathématiques, la cuisine, le cinéma, le thé et le Chili Con Carne (:mrgreen:).

1975
level one de sa vie. Apparemment c'est passé first try, surtout qu'il né en premier.

1976
Yassence observe la manière dont le flux d'air chaud d'un sèche cheveux passe sous ses constructions en lego, et il cherche à maximiser ce flux. Sans le savoir, il venait d'étudier le principe de Bernoulli, qui est à la base de l'effet de sol et des diffuseurs par la suite.

1979
déjà hyperactif et incapable de dormir plus de 7 heures par nuit, Yassence s'amuse en attendant le lever du soleil dans sa chambre à dessiner des formes en trois dimensions et en perspective, avec des structures convexes toujours plus complexes (véridique, à cinq ans je m'amusait à ça!).

1980
En CP, Yassence apprend à lire et à écrire à une vitesse ahurissante (véridique, encore une fois!), et manifeste un vif intérêt pour le calcul, poussant le principe jusqu'à emprunter des livres des classes supérieurs pour s'atteler à des problèmes toujours plus complexes.

1981
Yassence touche pour la première fois à un instrument de musique, le Fender Rhodes, et étudie le solfège. Mais il est vite ennuyé par l'académisme musical et découvre un groupe allemand, Kraftwerk, qui à l'époque repoussait les limites de la musique expérimentale.

1982
Yassence vit une année capitale : en effet, il fait trois découvertes : la première est l'ordinateur. Il a reçu un Thomson TO-7 et ce fut une révolution, il passa des heures et des heures dessus à essayer de faire du BASIC. La seconde est le skateboard, un sport où il a immédiatement accroché, non pas au style spectaculaire de la vert' de l'époque, mais à un style plus libre : le freestyle. La troisième le laissera pas indemne : il goûte son premier Chili Con Carne.

ImageImageImage
les trois découvertes de l'année pour Yassence. Ne rigolez pas, le Chili lui a donné envie d'apprendre à cuisiner.

1983
Yassence tombe par hasard sur une boite à rythme dans un magasin de musique, et demande à l'essayer. Il fut immédiatement séduit par le côté "mathématique" du beat produit, s'approchant de son idéal de musique mathématique.

1984
Les Saïdi sont à fond sur le sport automobile, sauf qu'ils ne regardent pas la même chose : Yassine est plutôt passionné par la technique des monoplace, et impressionné par la puissance développée par un petit 4 cylindres, le M12/13 TURBO de BMW, tandis que Wahid s'attarde plus sur le talent des pilotes de l'époque.

1987
Yassine découvre le minitel, et s'amuse à programmer sur son nouvellement reçu Thomson TO-9, en développant sa logique, et tombe sur des plans dessinés par son oncle (qui était alors en filière technologique), les fameux dessins techniques (ou blueprint). C'est décidé, il fera des études d'ingénieur !

1988
Après six ans de skateboard, Yassine est toujours aussi passionné et acquiert un assez bon niveau pour convaincre un premier sponsor, qui l'aide à filmer sa première part'. Le freestyle vit ses dernières années d'apogée, et Yassine s'amuse avec un style pur eighties : shorts à motifs bariolés et flashy, débardeurs fluo et bandeau de tennisman. Tout y est.
Image
Okay, celle-là elle fait un peu extrême, mais c'était commun à l'époque. Pierre-André Senizuergue, sponsorisé par Vision Street Wear et Sims, qui plus tard a fondé Etnies.

1989
En furetant sur le Minitel, Yassine découvre la Bourse et devient immédiatement dingue sur l'économie, au point de parfois consacrer des après-midi entières à analyser les mécanismes des marchés. Logical man, toujours.

1992
Yassine est simplement à son apogée skateboardistique, au plus fort de la vague "Big Pants, Small Wheels" où les tricks devenaient les plus techniques et "méthodiques" possible, où la technicité primait sur la prise de risque bourrine. Un style pour lui, donc. Il gagna cette année son premier titre européen de skateboard acquis aux Radlands de Northampton. Il y rencontre Tom Penny, qui est et reste son skateur préféré, pour son style ultra-coulé. En attendant d'avoir son permis, Yassine achète une vielle Volvo PV544 pour la bricoler. Autre moment capital pour Yassine, il découvre les Jamiroquai, groupe d'Acid-Jazz qui deviendra son groupe préféré.

1993
Yassence décroche son baccalauréat ES first try, "à la Penny" : c'est à dire en venant en l'ayant l'air de rien avoir à en foutre, en faisant son truc de façon coulée mais en se payant le luxe d'avoir 13,48/20 à la fin. Il lui reste donc du temps pour assister à la fin épique du bac' de Wahid. Pendant les vacances, Yassine touche pour la première fois à une platine de DJ, et est scotché au style "Drum'n'Bass" émergeant à cette époque. L'Acid-Jazz et les samples D'n'B guideront son sens musical.
A noter que cette année Yassine gagne le titre de champion du monde de skateboard, toujours aux Radlands.
Image
Tom Penny en 1992, en mini-rampe, même si à l'époque le "street-style" avait détruit la popularité de la rampe et du freestyle.

1994-1996
Yassine suit des études d'ingénieur, joue de la musique, continue de skater, garde son vieux TO-9, et... joue les têtes brûlées en préparant des voitures pour ses amis. Notons quand même que ses amis aiment les courses de rue. Ce qui ne fait pas forcément bon ménages avec les monstres à 300ch et plus que Yassine extrait de modestes bases comme des Nissan 180SX ou des Toyota AE86. On va dire que c'était la jeunesse.
Notons qu'en 1994 et 1995 il conservera son titre de champion mondial de skateboard. en 1996, devant la tournure que prend ce sport, il arrête les compétitions mondiales.

1997
A la fin de ses études d'ingénieur, il est recruté par Nissan pour concevoir la future Skyline GTR en JGTC. Finie la vie en underground ! Yassine peut enfin mettre son talent d'ingénierie en valeur, en travaillant parallèlement chez Peugeot pour le programme de la 306 en WRC. Le programme est un succès, la 306 étant championne de France des rallyes.
Cette année-là, il lancera aussi sa marque de boards, "histoire de mettre un peu de thune de côté".
Image
La Peugeot 306 Maxi.

1998
En plus du programme JGTC, Nissan lui propose de travailler sur la R390 pour les 24 heures du Mans ! Yassine accepte et y met toute sa conviction, mais la voiture ne parvient pas à remporter la victoire. Apparemment, chez Porsche, ils avaient mis encore plus de conviction dedans.
A côté de cela, Yassine, voulant démontrer qu'il n'est pas une brêle au pilotage, prend le volant de la 306 Maxi pour quelques épreuves (Safari, Tour de Corse, RAC) et les remporte avec BenjiHeikki comme copilote.

1999
Yassine passe presque toute la première partie de son année à se préparer pour les 24 heures du Mans, qu'il courra au volant d'une Nissan R390GT. On le surnommera "le routier", car sur 24heures, il en a roulé 18. Apparemment il aurait dû faire les 24 vu que ses coéquipiers n'ont rien pu faire face au retour de la BMW.
Yassine conduit aussi en JGTC où il parvient à décrocher le titre.

2000
Yassine a gagné le Mans avec son frère et Masta. Ayant du temps à tuer vu que Nissan ne prépare pas de voiture pour la saison 2001, il dessina une collection de vêtements, une robe et des bas, étudiés pour être "rationnellement mignone".
Enfin, Yassine connaitra le succès avec Peugeot en rallye, dans l'équipe de conception de la 206 WRC.

2001-2003
Yassine travaille tous les ans à faire évoluer la 206WRC, redoutable machine à gagner, et la Skyline GTR en JGTC, autre redoutable machine à gagner.

2004
Yassine retrouve sa vielle Volvo achetée il y a plus de dix ans, et se dit qu'il serait peut-être temps de se lancer dans autre chose. Il déménage alors en Suède avec 9 de ses amis et s'installe à Orebro, pour se spécialiser dans la préparation de voitures de rallyes historiques. Il a notamment préparé la Saab 96V4 de la Scuderia Saïdi, et la Volvo PV544 championne du Project DEM.
A la fin de l'année, Wahid appelle Yassine pour lui annoncé qu'une nouvelle fédération lançait un championnat de monoplaces, le FGP2. Yassence fait immédiatement candidature, et sa structure est retenue. Il faut se mettre au travail !
Mais Yassine prend aussi le temps de se fiancer avec une Camille qu'il avait rencontré il y a près de dix ans, à Northampton...

2005
L'Equipe Yassence est prête à courir le championnat FGP2.

Présentation à suivre, avec notamment la présentation de la structure, l'ambiance, et les "9".

_________________
"¿ Tienes gasolina ?"
Image
-Also known as "Trapaski"
My current favs : Lewis Hamilton, Kimi Raikonnen, Jean-Eric Vergne, Felipe Massa, Carlos Sainz Jr.
"Bring On The Film!", mon blog photo'.


Sam 29 Jan 2011 06:03
Profil Site Internet
Admin
Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Mar 2008 10:51
Messages: 15728
Âge: 28
Localisation: Nanterre (92)
Message 
Wahid a écrit:
1992
alors qu'il est en Première L, et voyant son intérêt pour la F1 et le sport-automobile, son père lui promet qu'il lui financera une saison de karting 125cc si il a son bac l'année suivante.


Perdu, les bacs S, L et ES tels qu'on les connait ont été introduit en 1994. :wink:


Sam 29 Jan 2011 10:20
Profil Site Internet
#23 Kiitos Heikki
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 23 Fév 2007 22:07
Messages: 26447
Âge: 25
Localisation: Le Mans (72)
Message 
J'y avais pensé en plus. :mrgreen:

_________________
Image


Sam 29 Jan 2011 10:37
Profil Site Internet
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 7 Déc 2009 19:58
Messages: 2360
Âge: 26
Localisation: Marseille - 13eme.
Message 
Sauf que la Saïdi Family a toujours était en avance sur son temps.
D'ailleurs l'an prochain, la Saïdi Team en FGP1, fera courir Mick Schumacher et Justus Heidfeld. 8-)

_________________
Image
F1Drivers Fan Club de Ricciardo, Bottas, Bianchi, Perez, Vergne
Best Other Drivers : Wickens, Bird, Heidfeld, Fisichella, Winterbottom, Hinchcliffe, Montoya, Webber.


Sam 29 Jan 2011 15:57
Profil
Admin
Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 22 Aoû 2008 00:37
Messages: 17476
Âge: 29
Message 
Je crois que je vais faire mon ère 3.

1969
Jean Granmoch, jeune appelé au service militaire et fils de mineurs de Saint- Etienne rencontre Marie Janet, dernière fille d'une famille d'une famille de de grands propriétaires terriens cultivant la canne, dont les aïeux se désespèrent de trouver un héritier, faute de mariage, aux Lianes, à la Réunion. Le père de famille n'étant pas séduit par le jeune soupirant, les choses commençaient mal. Heureusement, même si l'île est petite, les cachettes sont nombreuses et les champs de canne à sucre sont un sanctuaire idéal pour jeune couple. Ayant été mise enceinte quelques temps plus tard, Marie traînera Jean jusqu'à la demeure familiale pour annoncer la vérité et leur intention de se marier au patriarche. D'abord tenté de les tuer à coups de fusil de chasse (il se fatiguera au milieu du troisième tour de la propriété, après avoir rechargé pour la dix-huitième fois son arme), il pense à les renier. Pourtant, à contrecœur, il accepte ce mariage. En septembre, tout semble bien aller, mais une fausse couche plus tard, le projet de parentalité s'effondre dans le sang et les larmes. Ils ne veulent plus entendre parler de bébés. Le père Janet et son gendre commencent finalement à se rapprocher, non plus pour des claques, mais pour des étreintes pleines de tendresse.

1970
Les jeunes mariés non retenus pour aider à gérer l'exploitation, ils partent pour la métropole. après quelques mois d'études à Lyon, puis à Sevran, ils s'installent dans un petit village appelé Compans, non loin du futur aéroport de Roissy Charles de Gaulle. En fin d'année naquit enfin l'héritier tant attendu arrive enfin, alors que Marie Lauret attendait dans une maternité construite sur une ancienne ferme de Seine-Saint Denis. Après de nombreux désaccords ils l'appellent Thibault. Cependant, l'acte de naissance rédigé par un beatnik dont la mort par surconsommation de diverses drogues, alcools et médicaments sera déclarée deux jours plus tard. l'enfant est enregistré sous le nom de Fankonost. Les parents réagissent très vite.

1971-1973
Découragés par les lenteurs de l'administration, ils se résignent à garder ce prénom non désiré et renoncent à le baptiser à l'église. L'enfant est timide et joue seul la plupart du temps, cependant, il accueille royalement ceux qui veulent jouer avec lui. Plutôt silencieux, il fait preuve d'une vitalité et d'une vivacité d'esprit étonnantes. Il parvient rapidement à passer de 4 à 2 roues en vélo, démontre des capacités de sommeil incroyables. Hélas, on lui diagnostique de l'asthme et des allergies.

1974-1980
A l'école, il se montre bon élève, est apprécié, se révèle compétiteur et peu partageur. Il se distingue irrégulièrement en sports. Fâché avec les mathématiques, il se révèlera référence incontesté en français. Sa mère l'éduque strictement, laissant son mari battre l'enfant à chaque fois qu'il rate (très souvent) ses tables de mathématiques.

Il se distingue en équitation par autant de chutes que d'obstacles franchis. En classe de neige, un camarade de classe sautera de son lit superposé, sur Fankonost, le laissant l'humérus et le radius brisé, avant d'aller au ski. L'encadrement scolaire néglige l'enfant, lui parlant d'une foulure. Il devra terminer le séjour dans cet état, manipulant ses bâtons avec douleur et n'obtiendra pas sa troisième étoile. Le pot aux roses sera révélé une semaine après le retour.

Il lui arrive de se battre, mais malgré une résistance vaillante, il n'en sort jamais vainqueur. Plaies, bosses et points de sutures sur le crâne (en écrasant la tête contre un mur pour éviter un coup de poing). Il perd de nombreuses dents de lait sans attendre leur fin naturelle, dont une fois en voulant s'accrocher à une corde...
Il s'entend bien avec ses collègues masculins, mais s'entend de plus en plus avec la gent féminine, bien plus tôt que les autres. Cependant, il se comporte convenablement. Sa passion pour l'automobile se développe à chaque nouvelle voiture et nouveau livre d'images offert.

1981-1990
L'élève prometteur qu'il fut s'est éteint, les collégiens lui rendant la vie dure, après déménagement dans la Manche. Il finira par se méfier de tous. Il parviendra enfin à trouver la tranquillité pendant les weekends avec les voitures, en découvrant l'informatique avec l'Amstrad CPC, puis enfin, en allant au lycée, en développant une obstination plus forte que la volonté parentale. Il perd des grands-parents Janet, héritant de l'exploitation. Plus tard, après divorce, son père e lui donna plus signe de vie. Ayant étudié le secrétariat et le management, empêché par sa mère d'essayer une carrière de pilote, il se met à chercher du travail, laissant la gestion de ses plantations de canne à sucre sous la responsabilité de ses tantes.

1990-1992
Après d'infructueuses recherches d'emplois, Fankonost désespère il fait de l'intérim pour de petites durées, un peu partout, jusqu'à ce qu'il gagne 13 millions de francs au casino de Ouistreham. Il se met à acheter sa propre maison, encontre Aurore B* (qu'il épousera très vite), et voyage pour voir tous les grands prix de F1. Il y fera la rencontre de Frank Williams qui lui prodiguera de précieux conseils.

1993
Fankonost décide de lancer son Entreprise Individuelle Heroic Spirits, ayant pour activité la revente de karts d'occasion et la prestation de travaux de bolidage (je crois que c'est le mot français pour tuning :mrgreen: ), avec un capital de 5 millions de francs. Avec des prix cassés, l'entreprise parvient à séduire la clientèle et de garder l'équilibre sur le bilan comptable. Il y emploie 41 personnes.

1994Les tragiques accidents de Senna, Ratzenberger, et Wendlinger ont renforcé sa passion. Il ajoute à ses activités la vente complète d'équipements, pièces et karts neufs et la préparation de véhicules pour les pilotes et concessionnaires indépendants de Basse Normandie.

Pour mieux présenter ses produits, il s'engage dans des rallyes régionaux, avec une Clio Williams au moteur, aux suspensions et à la boite de vitesses modifiées. Il se fait remarquer, jusqu'en juin, se crashant avec son copilote dans la dernière spéciale d'un rallye d'Auvergne, contre une vache charolaise atteinte d'ESB, chassée par son propriétaire, une demi-heure avant la venue de son vétérinaire. Le copilote meurt écorné avec la vache, l'agriculteur entamant une cavale pendant 2 ans, avant de se faire tuer par un passager qui avait jeté son chien par la fenêtre d'où le slogan redbull vous donne des ailes :mrgreen:

Amer, la clavicule et des côtes brisées par le sabot de la bête, il décide de ne plus s'investir dans le sport que si le pilote est seul dans l'automobile. Malgré tout, la réputation d'Heroic Spirits grandit, non pas auprès du public, mais auprès des constructeurs.

1995-1999
L'entreprise est très rentable, signe des contrats avec AMG, Brabus, Saleen, et Mugen, sous-traitant des commandes spéciales pour clients fortunés et exigeants. Son entreprise compte alors 205 salariés.

2000-2003
Fankonost rejette toutes les OPA, consent après deux semaines de grève à verser une augmentation de 3 sur les 7% d'augmentation demandées par ses employés, plus un treizième mois. Il lance le site Internet de son entreprise et rachète un terrain de 30 hectares. D'abord tenté de faire un complexe exclusivement dédié au Karting (avec circuits inclus), il finit par se décider à bâtir les premières fondations de la future écurie Arc/Saber. Il entretient des rapports fréquents avec la FIA et le GPMA. Il apprend que la F1 serait sur le point de disparaître.

2004
prenant un congé sabbatique de trois mois, après demande du médecin, pour cause de surmenage, il se rend au Japon avec sa femme. Ses passions des mangas, des jeux vidéos et de l'oreiller se réveillent. Il y fait notamment la rencontre de Neko Arc et de Saber. Ils réussissent à sympathiser. Neko Arc et Saber finirent par adhérer à son idée de former une équipe lui donnant divers coups de mains. Elles décident de venir en France avec lui, après avoir été engagées en tant que conseillères spéciales. il gagne plusieurs fois à l'Euromillions, ce qui lui permet de disposer du budget suffisant à la formation d'une équipe. En fin d'année, il apprend avec regret la concrétisation de la fin de l'existence de la F1. Il fait cependant, la rencontre de JtarJ, dont le projet FGPC séduit. Il se présentera seul, Place de la Concorde, deux heures avant l'ouverture des inscriptions. Il y rencontre les frères Saïdi, Adrien Formula et Aurélien Spirit, s'éclipsant rapidement après avoir rempli toutes les formalités.

L'écurie courra, après avoir longtemps réfléchi sans résultat, sous le nom de ses conseillères spéciales. Arc/Saber est né.

Commencé à 10 h 20, interrompu à 13 h, continué à 18 h 07 et fini à 19 h 55. C'est de votre fautes les frères :mrgreen:

_________________
GO KIMI !


Sam 29 Jan 2011 19:55
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB ©
Designed Vjacheslav Trushkin and Otagun.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO