Poster un nouveau sujet RĂ©pondre au sujet  [ 3225 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dente  1 ... 158, 159, 160, 161, 162
Topic CinĂ©ma 
Auteur Message
Paquito
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 10 Avr 2013 14:13
Messages: 3127
Ă‚ge: 18
Localisation: PĂ©lussin (42), Grenoble (38)
Message 
Dernier message de la page précédente :
Alain Chabat est probablement, derrière Johnny, la plus belle création de la France.

_________________
Image
#JB17


Sam 23 DĂ©c 2017 23:21
Profil
Groupie officielle d'HĂĽlk
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 25 DĂ©c 2011 11:32
Messages: 2307
Ă‚ge: 32
Localisation: Tinlot (RĂ©gion hutoise)
Message 
Allez il est temps pour moi de conclure 2017 et de passer Ă  2018.

Voici les derniers films "2017" vus:

Santa & Cie

Alain Chabat est un maitre du second, voir troisième, degré humoristique. Sans atteindre le niveau d'un Asterix Mission Cléopâtre, Chabat livre ici une comédie qui fait office de conte de Noël moderne. Sans pleurer de rire, on s'amuse des gags de Chabat en Père Noël paumé, en plein Paris, à la recherche d'un remède pour ses lutins malades. Le scénario s'arrête malheureusement là, et tourne autour d'une famille parisienne banale qui va aider Santa dans sa quête.
Une comédie française réussie, sortant tout de même du lot.

***


Le Crime de l'Orient-Express

Kenneth Branagh livre ici une adaptation classique du "classique" d'Agatha Christie. Même si on connait l'intrigue, on prend plaisir à voir ce panel d'acteurs entre les mains d'Hercule Poirot (Kenneth Branagh). Un brin de comédie, de belles images, une intrigue exceptionnelle du au livre original et un beau casting, voilà les forces de ce film. Est-ce suffisant pour en faire un grand film ? Probablement pas, mais l'agréable moment de divertissement est bien là, ça reste une des priorité du cinéma.

**** Je le surcote sans doute, mais l'intrigue du scénario reste exceptionnelle. Un modèle du genre policier.



Quelques minutes après minuit (Blu-ray)

Le réalisateur de l'Orphelinat (propulsé par Guillermo Del Toro) nous propose ici une histoire bouleversante d'un jeune garçon qui voit sa mère atteinte d'un cancer mourrir à petit feu. Perturbé, il rencontre dans son sommeil une créature lui expliquant en quelques histoires (sublimement réalisées en animation) les principes fondamentaux de la vie, de ses choix, de ses doutes et surtout ses peurs. Le film (un peu tire larmes) est porté par les acteurs dont une Felicity Jones (Rogue One) et une Sigourney Weaver plus que crédibles et touchantes.
Un beau conte (triste) pour enfants et leurs parents.

****


The Lost City of Z (Blu-ray)

Voilà l'exemple même d'un film qui n'a pas eu le succès qu'il mérite. The Lost City of Z raconte la vie de l'explorateur Percy Fawcett. Alors qu'il est envoyé en Bolivie pour cartographier les frontières naturelles avec le Brésil, il va découvrir des traces de vies d'un civilisation ancienne que personne alors n'imaginait. Mais cette découverte n'est pas le vrai sujet du film. Pendant presque 2h30, on découvre un homme prêt à tout pour être reconnu des hommes, prêt a tout pour rendre fier sa famille, son acharnement dans une quête qui le prend un peu par hasard et par son destin et celui de sa famille, à la fois hors norme et finalement banal. Un film touchant, qui ne cherche pas l'action, l'aventure ou le rebondissement, qui tend simplement à raconter une histoire, l'histoire d'un homme.

*****


BILAN 2017

La Belle et la Bête ** Pâle copie
The Boyfriend ** Comique sans plus
Mes vies de chien *** Pour les amoureux (comme moi) des toutous
Baywatch ** Un peu lourd, voir très lourd
Okja **** Belle réflexion
Pirates des CaraĂŻbes: La vengeance de Salazar *** Un bon "Pirates"
La Planète des Singes: Suprématie **** Un final réussi
Dunkerque ***** Une expérience cinématographique
Cars 3 *** Un 3ème volet au niveau
The Circle * Un bide
Seven Sisters *** SF original et violent
Kingsman: Le Cercle d'Or **** Une suite toujours aussi fun
Blade Runner 2049 ***** Un incontournable chef d'oeuvre SF
La La Land ***** Succés mérité !
Baby Driver *** Fun !
Coco ***** Le génie de Pixar
Star Wars : Les derniers Jedi **** Injugeable
Spotlight **** Froid dans le dos
Santa & Cie *** Bon Père Chabat !
Le Crime de l'Orient-Express **** Divertissement Ă  l'intrigue parfaite
Quelques Minutes Après Minuit **** Un conte triste
The Lost City of Z ***** Une histoire, une vraie

NOW 2018

Je commence fort l'année avec les 2 principaux candidats aux Oscars !

The Shape of Water (La Forme de l'eau)

Guillermo del Toro revient après l'échec et surtout la déception qu'était son dernier film Crimson Peak, l'attente était donc grande et l'espoir de revoir le scénariste au sommet encore plus. Shape of Water raconte l'histoire d'une jeune femme muette, travaillant dans un centre de recherche secret américain, qui va rencontrer une créature aquatique, qui fait objet d'études et surtout de convoitise dans le climat de guerre froide de l'époque. Au delà des sublimes décors, de l'ambiance particulière, de son originalité de base, le coté histoire d'amour du film, qui est son principal attrait, est assez touchant mais manque d'approfondissement pour que le spectateur arrive à croire totalement en cet amour "impossible". Pourquoi ? Car le film (malgré tout réussi) veut aborder trop de choses et se perd, légèrement, dans une conformité hollywoodienne avec un méchant, et donc un certaine action et suspens, prêt à tout pour arriver à ses fins. Comme si le réalisateur, sachant qu'il possède entre ses mains un probable bijou, essayait à tout prix de plaire à un maximum de personne. Peut-on lui donner tort quand on voit le succès critique qu'est le film ? Probablement pas, mais del Toro n'a toujours pas réussi à atteindre son état de grâce qu'il a eu avec l'Echine du Diable et Le Labyrinthe de Pan.

**** Je mise sur des Oscars techniques.



3 Billboards Outside Ebbing, Missouri (ou salement traduit Les Panneaux de la Vengeance en VF)

ATTENTION CHEF D'OEUVRE
3 Bilboards raconte l'histoire d'une femme qui va louer 3 panneaux publicitaires afin de faire réagir la police et la population, suite à l'enquête au point mort du meurtre de sa fille, 9 mois plus tôt. Le film est un vrai bijou de cinéma, il nous plonge dans une bourgade américaine avec ses personnages secondaires extrêmement forts, il alterne dialogues acerbes à l'humour noir, les situations touchantes et parfois choquantes pour un résultat bouleversant d'humanité. Le film joue souvent sur la corde sensible, pouvant basculer dans la violence exacerbée ou au contraire dans le mélodrame convenu, mais ne tombe jamais d'un coté ou de l'autre, grâce à un approfondissement de chaque personnage et de chaque situation de façon subtile.
Et que dire du jeu d'acteur, que ce soit Frances McDormand qui j'espère aura son deuxième Oscar, Woody Harrelson plus important qu'il n'y parait dans le film, Sam Rockwell et son personnage terriblement troublant ou encore les plus petits rôles comme celui de Peter Dinklage toujours aussi excellent, tous portent le film au sommet d'une gloire probable !

***** Mériterait même une sixième.
A voir en VOST


_________________
Image
http://www.dehossaythomas.com


Dernière édition par Roshulk le Ven 9 Fév 2018 09:07, édité 2 fois.



Jeu 8 FĂ©v 2018 18:12
Profil Site Internet
Pilote F1
Pilote F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Sep 2013 18:29
Messages: 1109
Ă‚ge: 29
Message 
Alors moi je réagis sur 3 Billboards.

J'ai aussi adoré le film. Néanmoins j'ai quelques petits points de reflexions :

[Montrer] Spoiler:
J'ai un petit peu du mal avec la fin du film. Je sais que l'on ne peut pas finir tous les films avec un happy end mais quand mĂŞme. Donc les points sur lesquels je reviens :

- On ne connait pas le violeur de sa fille. Cela emmène un petit côté frustrant. On s'attend à ce que ce soit le violeur qui s'en vante dans le bar et finalement non et on n'a aucune piste. Bien que les personnages avancent dans leur mentalité, on se dit que l'enquête n'a pas avancé.
- On ne sais pas à la fin s'il vont tué le violeur. J'avoue que je n'aime pas les fins qui restent ouvertes. Et on aimerait bien savoir s'il vont réussir ou non. Et savoir qu'est ce que cela leur amènera sachant que l'on ne saura pas qui il a voilé.
- Le 3ème point,c'est le sentiment d'impunité avec le style far West. Elle perce l'ongle du dentiste et met le feu au poste de police mais tout va bien, elle n'est pas inquiétée. Le Nain, on l'interroge au coin de la rue et c'est fini ??? Et c'est pas le pire, le flic, il détruit Red et le balance du 1ère étage mais il est juste viré. Pas de sanctions judiciaires. Cela fait vraiment loi du far West
- J'ai du mal avec le fait que l'autre parle de viol dans un bar. Ce n'est pas crédible. Il peut en parler chez lui mais en parler à l’extérieur à un endroit ou il y a potentiellement du monde, ouais bof
- On se concentre sur la mère et peu sur le fils. Que se passe-t-il à l'école le concernant. Cela ne doit pas être facile à vivre

Voici pour les petits points qui me gênent. Ah et une interrogation : J'ai bien compris que c'est le père qui a mis le feu aux panneaux ?

_________________
Image


Jeu 8 FĂ©v 2018 19:31
Profil
Groupie officielle d'HĂĽlk
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 25 DĂ©c 2011 11:32
Messages: 2307
Ă‚ge: 32
Localisation: Tinlot (RĂ©gion hutoise)
Message 
knails a Ă©crit:
Alors moi je réagis sur 3 Billboards.

J'ai aussi adoré le film. Néanmoins j'ai quelques petits points de reflexions :

[Montrer] Spoiler:
J'ai un petit peu du mal avec la fin du film. Je sais que l'on ne peut pas finir tous les films avec un happy end mais quand mĂŞme. Donc les points sur lesquels je reviens :

- On ne connait pas le violeur de sa fille. Cela emmène un petit côté frustrant. On s'attend à ce que ce soit le violeur qui s'en vante dans le bar et finalement non et on n'a aucune piste. Bien que les personnages avancent dans leur mentalité, on se dit que l'enquête n'a pas avancé.
- On ne sais pas à la fin s'il vont tué le violeur. J'avoue que je n'aime pas les fins qui restent ouvertes. Et on aimerait bien savoir s'il vont réussir ou non. Et savoir qu'est ce que cela leur amènera sachant que l'on ne saura pas qui il a voilé.
- Le 3ème point,c'est le sentiment d'impunité avec le style far West. Elle perce l'ongle du dentiste et met le feu au poste de police mais tout va bien, elle n'est pas inquiétée. Le Nain, on l'interroge au coin de la rue et c'est fini ??? Et c'est pas le pire, le flic, il détruit Red et le balance du 1ère étage mais il est juste viré. Pas de sanctions judiciaires. Cela fait vraiment loi du far West
- J'ai du mal avec le fait que l'autre parle de viol dans un bar. Ce n'est pas crédible. Il peut en parler chez lui mais en parler à l’extérieur à un endroit ou il y a potentiellement du monde, ouais bof
- On se concentre sur la mère et peu sur le fils. Que se passe-t-il à l'école le concernant. Cela ne doit pas être facile à vivre

Voici pour les petits points qui me gênent. Ah et une interrogation : J'ai bien compris que c'est le père qui a mis le feu aux panneaux ?


Ce sont des interrogations logiques mais je pense que les choix pris sont clairement justifiables... du moins pour certains.

[Montrer] Spoiler:
- Pour l'identité du violeur je pense que c'est une bonne idée d'en rester à ce stade, l'idée du film n'est pas de faire une enquête pour trouver l'assassin, mais plutôt comment réagissent les personnes. J'ai justement eu peur que ce soit le gars du bar, ça aurait clairement gâché la fin du film selon moi.
- L'idée de justement ne pas savoir ce qu'ils vont faire avec le militaire violeur est intéressante. La dernière question que pose Mildred à Jason "est-ce que tu es sur de vouloir faire ça ?" et la réponse qu'il lui tend en retour, montrent le vrai coté humain du film. Quand je parle de corde sensible, je pense aussi à cette scène, on ne tombe pas dans une vengeance primale, l'humanisme reprend ses droits. En ce qui concerne les fins ouvertes je suis partagé, parfois je suis frustré, mais pas dans ce cas-ci.
- Pour le coté impunité style Far West je suis d'accord avec toi, mais je trouve que ça colle bien a l'esprit et l'ambiance du film, qui ressemble finalement à un western moderne.
- Pour le violeur dans le bar, d'accord aussi, c'est pour ça que je craignais vraiment que ce soit lui le violeur, ça aurait été bien trop simple et aurait gâché toute la deuxième partie du film ;)
- Pour le fils de Mildred, oui ça reste un personnage secondaire peu approfondi, mais a t'on réellement envie de voir les connards d'adolescents l'emmerder ? On sent bien qu'il le vit mal et la scène du jet de bière sur la voiture est pour moi suffisante.

Oui c'est bien l'ex mari qui a mis le feu, enfin c'est ce que j'ai compris Ă©galement ;)

_________________
Image
http://www.dehossaythomas.com


Ven 9 FĂ©v 2018 08:58
Profil Site Internet
Pilote F1
Pilote F1
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Sep 2013 18:29
Messages: 1109
Ă‚ge: 29
Message 
Roshulk a Ă©crit:
knails a Ă©crit:
Alors moi je réagis sur 3 Billboards.

J'ai aussi adoré le film. Néanmoins j'ai quelques petits points de reflexions :

[Montrer] Spoiler:
J'ai un petit peu du mal avec la fin du film. Je sais que l'on ne peut pas finir tous les films avec un happy end mais quand mĂŞme. Donc les points sur lesquels je reviens :

- On ne connait pas le violeur de sa fille. Cela emmène un petit côté frustrant. On s'attend à ce que ce soit le violeur qui s'en vante dans le bar et finalement non et on n'a aucune piste. Bien que les personnages avancent dans leur mentalité, on se dit que l'enquête n'a pas avancé.
- On ne sais pas à la fin s'il vont tué le violeur. J'avoue que je n'aime pas les fins qui restent ouvertes. Et on aimerait bien savoir s'il vont réussir ou non. Et savoir qu'est ce que cela leur amènera sachant que l'on ne saura pas qui il a voilé.
- Le 3ème point,c'est le sentiment d'impunité avec le style far West. Elle perce l'ongle du dentiste et met le feu au poste de police mais tout va bien, elle n'est pas inquiétée. Le Nain, on l'interroge au coin de la rue et c'est fini ??? Et c'est pas le pire, le flic, il détruit Red et le balance du 1ère étage mais il est juste viré. Pas de sanctions judiciaires. Cela fait vraiment loi du far West
- J'ai du mal avec le fait que l'autre parle de viol dans un bar. Ce n'est pas crédible. Il peut en parler chez lui mais en parler à l’extérieur à un endroit ou il y a potentiellement du monde, ouais bof
- On se concentre sur la mère et peu sur le fils. Que se passe-t-il à l'école le concernant. Cela ne doit pas être facile à vivre

Voici pour les petits points qui me gênent. Ah et une interrogation : J'ai bien compris que c'est le père qui a mis le feu aux panneaux ?


Ce sont des interrogations logiques mais je pense que les choix pris sont clairement justifiables... du moins pour certains.

[Montrer] Spoiler:
- Pour l'identité du violeur je pense que c'est une bonne idée d'en rester à ce stade, l'idée du film n'est pas de faire une enquête pour trouver l'assassin, mais plutôt comment réagissent les personnes. J'ai justement eu peur que ce soit le gars du bar, ça aurait clairement gâché la fin du film selon moi.
- L'idée de justement ne pas savoir ce qu'ils vont faire avec le militaire violeur est intéressante. La dernière question que pose Mildred à Jason "est-ce que tu es sur de vouloir faire ça ?" et la réponse qu'il lui tend en retour, montrent le vrai coté humain du film. Quand je parle de corde sensible, je pense aussi à cette scène, on ne tombe pas dans une vengeance primale, l'humanisme reprend ses droits. En ce qui concerne les fins ouvertes je suis partagé, parfois je suis frustré, mais pas dans ce cas-ci.
- Pour le coté impunité style Far West je suis d'accord avec toi, mais je trouve que ça colle bien a l'esprit et l'ambiance du film, qui ressemble finalement à un western moderne.
- Pour le violeur dans le bar, d'accord aussi, c'est pour ça que je craignais vraiment que ce soit lui le violeur, ça aurait été bien trop simple et aurait gâché toute la deuxième partie du film ;)
- Pour le fils de Mildred, oui ça reste un personnage secondaire peu approfondi, mais a t'on réellement envie de voir les connards d'adolescents l'emmerder ? On sent bien qu'il le vit mal et la scène du jet de bière sur la voiture est pour moi suffisante.

Oui c'est bien l'ex mari qui a mis le feu, enfin c'est ce que j'ai compris Ă©galement ;)


Merci pour tes réponses. C'est vrai que vu comme cela, on voit que cela reste cohérent

_________________
Image


Sam 10 FĂ©v 2018 21:41
Profil
Pilote de top team
Pilote de top team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 13 AoĂ» 2014 12:46
Messages: 2343
Message Re: Topic CinĂ©ma
Je suis allée voir 50 nuances..
Je ne sais pas trop quoi dire dessus, simplement l'impression que l'auteur Ă  simplement
fait une check list de sa vie rêvée et mis ça en film.
C'est un film correcte mais bien facile, trop porté sur l'érotisme.


Dim 11 FĂ©v 2018 00:11
Profil
Afficher les messages postĂ©s depuis:  Trier par  


Poster un nouveau sujet RĂ©pondre au sujet  [ 3225 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dente  1 ... 158, 159, 160, 161, 162


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller Ă :  
cron
Powered by phpBB ©
Designed Vjacheslav Trushkin and Otagun.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO